Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le déficit commercial français fléchit légèrement





Le 9 Novembre 2023, par La rédaction

Après une série de hausses conséquentes, le déficit commercial de la France connaît une diminution modeste au troisième trimestre de l'année. Selon les données des Douanes, la balance commerciale reste affectée en comparaison avec la période pré-pandémique, malgré une réduction de 300 millions d'euros par rapport au trimestre précédent.


Réduction modeste du déficit commercial

Le bilan du commerce extérieur de la France affiche une amélioration légère au troisième trimestre de l'année. Le déficit commercial se contracte de 300 millions d'euros pour s'établir à 25,3 milliards d'euros. Cette diminution, qualifiée de marginale par rapport aux hausses antérieures, reste néanmoins une note positive dans le panorama économique français. Les chiffres dévoilés par les Douanes indiquent que le commerce de biens est toujours bien en deçà de son état pré-Covid, avec un déficit moyen de 14,4 milliards d'euros en 2019, bien qu'il se situe 23 milliards au-dessus de son point le plus bas enregistré l'année dernière.

Exportations et importations ont connu un repli similaire de 1,4%, mais cette baisse a été plus significative en valeur absolue pour les importations. Les exportations de la France ont atteint 152 milliards d'euros, tandis que les importations se sont chiffrées à 177,2 milliards d'euros. Le recul des exportations est principalement dû à la diminution des ventes de produits manufacturés et, dans une moindre mesure, à celle des exportations énergétiques.

Atténuation de l'excédent de services

L'analyse sectorielle des importations révèle une baisse prononcée dans le secteur manufacturier, qui inclut des domaines variés tels que le textile, l'habillement, le cuir, les chaussures et les produits chimiques. Une contraction plus modérée est observée pour les équipements mécaniques, électriques et électroniques. Sur une période de douze mois s'achevant en septembre, le déficit commercial du pays sur les biens atteint 121,9 milliards d'euros, s'améliorant de 31,6 milliards par rapport à l'année précédente. En 2022, le déficit avait atteint un sommet historique, exacerbé par les coûts élevés des énergies importées.

En parallèle, le secteur des services a enregistré un excédent de 8 milliards d'euros au troisième trimestre, bien que ce chiffre marque un recul par rapport aux 10,2 milliards d'euros du trimestre antérieur. La Banque de France attribue cette baisse principalement à un fléchissement de l'excédent des voyages, bien que celui-ci demeure à un niveau élevé et supérieur à celui de la même période en 2019.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook