Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le déficit de l'État moins important que prévu pour 2018





Le 7 Novembre 2018

C'est la bonne surprise du jour : le déficit de l'État sera un peu moins élevé que prévu cette année, d'après des informations du Figaro. Le projet de loi de finances rectificatif affichera un mieux, modeste certes, de 1,3 milliards d'euros.


Ce projet de loi de finances rectificatif pour 2018 sera présenté durant le conseil des ministres de ce mercredi 7 novembre. On y trouvera une bonne nouvelle : le déficit de l'État sera moins élevé que prévu cette année : certes, il est toujours question de 80 milliards d'euros, mais c'est tout de même 1,3 milliard d'euros en moins. Le gouvernement est parvenu à réduire le déficit en appuyant sur plusieurs leviers. Le premier est la cession de 2,35% du capital de Safran, ce qui a représenté des recettes de 1,24 milliard d'euros en octobre.

Si les recettes fiscales seront plus faibles que prévu en ce qui touche l'impôt sur la fortune immobilière et les droits de succession, l'État est tout de même parvenu à engranger 400 millions d'euros de plus au titre de divers impôts et taxes. À cela s'ajoute un effort sur les dépenses qui seront "sous-exécutées" à hauteur de 600 millions. Autre mesure qui a permis d'épargner un peu le déficit de l'État : le nombre de fonctionnaires que les ministères peuvent recruter cette année a été abaissé.

Le plafond d'emploi a été revu à la baisse à 1,938 millions de postes équivalent temps plein, soit 10 805 postes en moins alors que le projet de loi de finances 2018 prévoyait 1 600 postes en moins. Il s'agit de remettre en "cohérence les plafonds d'emplois et les crédits de masse salariale votés dans le cadre de la loi de finances initiale et d'en améliorer la sincérité et l'effectivité", explique le document. 



Tags : déficit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook