Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le déficit de la Sécurité sociale pour 2016 est moins important que prévu





Le 6 Juin 2016, par

Le chiffre est toujours aussi impressionnant, mais il est moins élevé qu'attendu. On parle du déficit de la Sécurité sociale pour cette année. D'après la Commission des comptes de la Sécu, qui a déposé un rapport intermédiaire consulté par Les Echos, le "trou" pour cette année s'élèvera à 9,1 milliard d'euros.


La somme, qui prend en compte les résultats du fonds solidarité vieillesse (3,9 milliards) et du régime général (5,2 milliards), est élevé c'est certain, mais moins que prévu. Par rapport à l'an dernier, il est 1,7 milliard moins élevé ; mieux encore, la Sécu améliore le résultat prévu de 600 millions d'euros, comme il était normalement prévu dans la loi de financement.

Cette économie ne se reproduira malheureusement pas chaque année : il s'agit d'un produit exceptionnel d'un montant de 700 millions d'euros généré par la mise en place de la protection universelle maladie. Toutefois, en période de vache maigre, tout est bon à prendre...

La Sécu a notamment économisé sur les dépenses de gestion administrative. Au chapitre des mauvaises nouvelles, la commission note un déficit pour la solidarité vieillesse de 200 millions de plus. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook