Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le déficit public de la France reste sous le seuil des 3% en 2018





Le 27 Mars 2019, par François Lapierre

En 2018, la France est parvenue à maintenir son déficit public sous la barre des 3%, pour la deuxième année consécutive selon les chiffres de l’Insee.


En 2017, le gouvernement avait affiché un déficit public à 2,8%. D’après l’Insee, l’an dernier le déficit a également été maintenu sous le seuil des 3% avec 2,5%. Deux années de suite dans les clous de Bruxelles, voilà un changement notable qui n’était pas arrivé depuis 2006/2007. En 2016, le déficit public s’établissait à 3,5% du PIB. Le résultat obtenu en 2018 est meilleur que ce qu’en attendait le ministère de l’Économie, qui avait annoncé un déficit à 2,6%.  En 2018, le déficit a atteint 59,6 milliards d’euros. « Les consommateurs ont consommé, les entrepreneurs ont entrepris, les investisseurs ont investi », a réagi Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, sur Twitter.

AU micro de RTL, le même ministre s’est réjoui de la situation : « Baisser d'un point le déficit en deux ans, c'est une performance (…) C'est toujours mieux d'être à zéro mais la politique économique du président fonctionne et fonctionne bien », assure-t-il. Gérald Darmanin poursuit en relevant le ralentissement des dépenses de fonctionnement, la décélération des consommations intermédiaires et des rémunérations étant donné l’absence de revalorisation du point d’indice. 

Si le déficit baisse, en revanche la dette reste toujours très élevée : elle représentait l’an dernier 98,4% du PIB (2 315,3 milliards d’euros). Et l’État est pour partie responsable puisque ses dépenses de fonctionnement pèsent 73,5 milliards. Malgré tout, la dette s’est stabilisée grâce à la maîtrise du déficit : «  nous avons mis fin à la dérive continue de nos finances publiques depuis plus de 10 ans », a réagi Bruno Le Maire sur Twitter.



Tags : déficit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook