Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le déficit public pour 2017 sera sous les 3%





Le 24 Mars 2018, par

C'est lundi 26 mars que l'Insee donnera le niveau de déficit public de la France en 2017. Une bonne nouvelle attend le gouvernement : il est en effet probable que le pays fasse mieux que l'estimation de 2,9%.


Il y a quelques jours, Bruno Le Maire le ministre de l'Économie annonçait une fourchette comprise entre 2,7% et 2,8% de déficit public. Il y a des chances pour que le résultat soit encore meilleur, expliquent Les Echos. La France devrait ainsi présenter un déficit compris entre 2,6% et 2,7%. De quoi satisfaire largement aux obligations européennes de Paris envers Bruxelles, alors que la France se traîne au-dessus des 3% de déficit public depuis 2009. Le pays est depuis dans la procédure de déficit excessif, mais l'exécutif peut désormais espérer en sortir rapidement.

C'est une bonne nouvelle pour la crédibilité de la France sur la scène européenne, à l'heure où Paris entend peser de tout son poids pour « refonder » l'Europe, comme Emmanuel Macron le souhaite. Avant d'y parvenir, il fallait néanmoins respecter les critères financiers édictés par l'Union : ce sera vraisemblablement le cas pour 2017, alors que le déficit public s'était établi à 3,4% pour 2016. Eurostat doit cependant donner son avis sur la recapitalisation d'Areva, un critère qui pourrait augmenter le déficit de la France ; toutefois, le pays resterait largement sous le seuil des 3%.

Les indicateurs sont au vert depuis plusieurs mois. C'est le cas pour la Sécurité sociale, qui a engrangé plus de cotisations sociales grâce à la vigueur de la croissance. Le déficit du régime général s'est réduit de 2,7 milliards d'euros l'an dernier, ce qui cadre avec les prévisions du gouvernement. Et puis l'État a encaissé 4,3 milliards d'euros de recettes fiscales en plus, ce qui lui donne des marges de manœuvres pour maintenir le déficit public.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook