Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le développement de Transavia au cœur des discussions entre Air France et les pilotes





Le 12 Mai 2019, par François Lapierre

La direction d’Air France-KLM devrait annoncer ce lundi 13 mai un plan de départs volontaires qui touchera plus de 450 emplois. Dans le même temps, la compagnie aérienne veut pousser Transavia.


Une douzaine d’aéroports devront se séparer de centaines de personnels d’Air France. Notamment à Marseille, Bastia et à Ajaccio. Le plan de départs volontaires touchera plus de 10% des vols intérieurs de la compagnie aérienne et de sa filiale court et moyen courriers HOP, qui accumule les pertes : 190 millions d’euros l’an dernier. Ces lignes régionales sont concurrencées par le TGV ainsi que par les dessertes des compagnies à bas coût. Mais d’après Le Parisien, Transavia pourrait en profiter.

Transavia, c’est la compagnie low cost d’Air France qui s’occupe des destinations saisonnières sur les vols intérieurs. Selon une source du quotidien, elle pourrait remplacer certains vols opérés par Air France HOP. Certes, ce changement implique un accord entre la direction et les pilotes ; officieusement, les discussions auraient débuté. Benjamin Smith, le directeur général aux manettes depuis l’été dernier, a tâté le terrain auprès du SNPL, le principal syndicat de pilotes, à propos de Transavia et de l’utilisation que le groupe pourrait en faire à l’avenir.

Le développement des lignes intérieures est un sujet d’importance pour Air France, qui ne veut pas laisser le terrain aux seules low cost concurrentes. Il faut pour cela « déverrouiller » le potentiel de Transavia, qui ne peut pas faire voler plus de quarante avions. Le SNPL ne serait d’ailleurs pas opposé à une redistribution des cartes dans ce domaine.



Tags : Transavia

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook