Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le fabricant d'aspirateurs innovants Dyson veut développer une voiture électrique





Le 28 Mars 2016, par

Dyson est une entreprise britannique bien connue pour ses aspirateurs sans sacs et ses innovations en termes de design. Mais la société pourrait bien ne pas s'arrêter là : il semble qu'elle s'intéresse en effet aux voitures électriques.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Dyson n'a rien officialisé encore, mais les soupçons sont suffisamment forts pour qu'on imagine le développement d'une voiture dotée d'un moteur électrique. Ou à tout le moins, d'une batterie révolutionnaire pour équiper les véhicules.

Le gouvernement britannique a en effet octroyé, au travers d'un fonds public pour l'innovation, 176 millions de livres sterling à l'entreprise (environ 220 millions d'euros), afin de développer un « nouveau véhicule électrique doté d'une batterie », le tout se déroulant dans le QG de Dyson, dans le Wiltshire.

Le document du gouvernement a rapidement été caviardé, car visiblement toute cette histoire devait rester secrète. Il y est désormais fait mention d'une simple subvention de 16 millions de livres pour le développement d'une technologie de batterie. Mais il ne serait guère étonnant de voir Dyson se lancer dans la conception d'un véhicule électrique : ce marché est une opportunité pour de nouveaux venus. Tesla a montré l'exemple, suivi désormais par tous les groupes automobiles de la planète.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : dyson

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook