Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gaz de schiste : un eldorado aux alouettes





Le 26 Septembre 2014, par

Le gaz et le pétrole de schiste sont-ils la panacée pour relancer l'économie ? Nicolas Sarkozy, dans son premier meeting de retour en politique à Lambersart, semble y croire. Sauf que les faits ne lui donnent pas raison.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Le gaz de schiste, ses techniques de fracturation hydraulique et sa pollution, le gouvernement actuel n'en veut pas. François Hollande l'a dit et répété à plusieurs reprises, sans varier de position. Mais le potentiel futur candidat à la présidence ne « ne peux pas accepter que les Etats-Unis soient devenus, du point de vue de l'énergie, indépendants grâce au gaz de schiste et que la France ne puisse pas profiter de cette nouvelle énergie ». Sans oublier les emplois à la clé.
 
Mais pour une bonne part, le gaz de schiste aux États-Unis tient plus du mirage, après avoir fait figure de miracle économique. Car les chiffres n'ont rien de glorieux : depuis quatre ans, Shell a perdu 2,1 milliards de dollars d'investissements dépensés à Eagle Ford. BHP Hilton veut maintenant refiler ses licences après un investissement de 20 milliards.
 
L'Agence à l'énergie des États-Unis a revu à la baisse les réserves schisteuses du bassin de Monterey : celui-ci devait contenu 13,7 milliards de barils équivalent pétrole… finalement, il n'en contient que 600 millions. Et c'est censé être le bassin le plus important du pays. En tout, ce sont 2,8 millions d'emplois, prévus d'ici l'horizon 2020 dans ce secteur, qui sont menacés, sans oublier les 24,6 milliards de dollars de recettes fiscales.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook