Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement fait pression sur Ford pour la réindustrialisation du site de Blanquefort





Le 3 Mars 2019, par

Le gouvernement veut mettre Ford au pied du mur, afin que le constructeur automobile investisse pour réindustrialiser le site de l’usine de Blanquefort qui fermera ses portes cet été.


La fin de semaine a été l’occasion pour l’exécutif de mettre une grosse pression sur Ford afin que l’entreprise finance la réindustrialisation de l’usine de Blanquefort, près de Bordeaux. Vendredi, Emmanuel Macron a déclaré que l’État allait « forcer » le constructeur américain à payer pour la revitalisation du site. Samedi, c’est Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’État à l’Économie, d’annoncer que le gouvernement pouvait pousser Ford à mettre sur la table les millions d’euros nécessaires à la reconversion de l’usine.

Ce dimanche, nouvelle salve de Bruno Le Maire. Dans Le Parisien Dimanche, le ministre de l’Économie précise les intentions du gouvernement : « J'ai également demandé à Ford qu'il affecte 20 millions d'euros à la réindustrialisation du territoire. Ils se sont engagés à revenir vers nous en début de semaine ». L’administration doit donner ce lundi son avis sur le plan social mis en place par Ford ; il faut s’attendre à ce que l’exécutif pousse l’entreprise à muscler ses propositions de suivi des salariés de l’usine de Blanquefort.

Bruno Le Maire veut que ce plan social soit « généreux et solide ». L’entreprise a déjà annoncé des mesures d’aide au retour à l’emploi et à des formations. « Ford doit aussi prendre à sa charge la dépollution », assure le ministre. Ford, dont la volonté de fermer le site remonte au début de l’année dernière, a refusé l’offre de reprise de Punch Powerglide. Le constructeur est présent à Blanquefort depuis 1972.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Ford

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook