Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement fédéral américain en panne sèche





Le 22 Janvier 2018, par

Stupéfaction aux États-Unis. Alors que Donald Trump est, depuis un an jour pour jour, le maître de la Maison Blanche, le gouvernement fédéral est totalement paralysé faute d’argent.


Ce « shutdown » est une procédure qui consiste à fermer des dizaines d’agences et à suspendre le versement des salaires aux fonctionnaires fédéraux. De fait, ces derniers — ils sont plusieurs centaines de milliers à travers tout le pays — se retrouvent au chômage technique forcé. Cette « fermeture » du gouvernement fédéral, une première depuis 2013, est la conséquence de l’absence d’accord entre les deux grands partis américains.

 

Ce jeudi 18 janvier, la Chambre des représentants votaient pour une loi prolongeant le financement du gouvernement des États-Unis jusqu’au 16 février. Mais c’est au Sénat que les choses ont coincé : il a manqué dix voix pour que le texte soit définitivement voté. Les républicains, qui contrôlent les deux chambres mais à une seule voix d’écart au Sénat, n’ont pu convaincre que 5 démocrates pour voter la loi — de plus, 5 républicains ont voté contre...

 

Les deux camps se rejettent désormais la responsabilité de cet échec. Donald Trump y est allé de sa déclaration incendiaire pour condamner les démocrates, en mettant dans la balance le statut des immigrants qu’il n’est pas question de discuter avant que les démocrates votent la prolongation du gouvernement. Du côté de l’opposition, on fait porter le blâme sur Donald Trump qui a rejeté un accord bi-partisan sur l’immigration la semaine dernière. Aucune solution ne semblait émerger avant l’ouverture des marchés ce lundi.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : états-unis

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook