Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement néerlandais va verser 3,4 milliards d'euros à KLM





Le 4 Novembre 2020, par François Lapierre

Soulagement au sein d'Air France-KLM : le gouvernement néerlandais va en effet débloquer l'aide de 3,4 milliards d'euros sur laquelle les Pays-Bas s'étaient engagés pour soutenir la compagnie aérienne.


Tension avec les pilotes

Le gouvernement français a octroyé à Air France-KLM une aide massive de 7 milliards d'euros, sous forme de prêts garantis. Une bouffée d'air pour la compagnie aérienne, à l'activité paralysée en raison des mesures de restriction des déplacements visant à enrayer la propagation de la COVID-19. Étant donné qu'Air France-KLM est une compagnie franco-néerlandaise, et que les États français et néerlandais sont actionnaires, les Pays-Bas aussi ont mis à la main à la poche. En l'occurrence, La Haye s'est engagée à verser une aide de 3,4 milliards d'euros.

Mais voilà : le versement de ces prêts était soumis à un effort demandé aux pilotes de KLM. Ils devaient accepter une baisse de leur rémunération. Ce que le syndicat VNV s'est longtemps refuser à autoriser. Wopke Hoekstra, le ministre des Finances du gouvernement néerlandais, a fini par obtenir ce qu'il souhaitait : une réduction des salaires des pilotes sur une durée de cinq ans, pouvant aller jusqu'à 20%. Le syndicat avait entre les mains l'avenir de KLM, plus ancienne compagnie aérienne au monde, qui a besoin de cet argent frais pour maintenir la tête en dehors de l'eau.

Les syndicats ont cédé

«  Les derniers jours ont été incroyablement intenses pour tout le monde, avec une grande pression sur la compagnie, un impact négatif sur sa réputation et des divisions internes. Mais en fin de compte, nous, KLM et syndicats, sommes parvenus à un accord », a expliqué Pieter Elbers, le directeur général de la branche néerlandaise d'Air France-KLM. Il estime qu'une étape importante a été franchie avec cette signature des huit syndicats de l'entreprise qui ont accepté de s'engager à un donnant-donnant.

À cette baisse de la rémunération qui va toucher 3.000 pilotes, la direction de KLM ajoute un plan d'économies drastiques : les dépenses vont être coupées de 15%. La compagnie prévoit de supprimer 5.000 postes. Si les chiffres du troisième trimestre sont relativement encourageants au vu du contexte exécrable du transport aérien (1,6 milliard d'euros de pertes tout de même), Air France-KLM a besoin de toute l'aide possible.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook