Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement veut accélérer le désendettement





Le 18 Avril 2023, par Aurélien Delacroix

La France s'est beaucoup endettée ces dernières années. Il est maintenant temps d'engager le pays sur la voie du désendettement, a assuré Bruno Le Maire : la charge de la dette pèse en effet de plus en plus lourd.


Une dette toujours plus lourde

Les finances publiques plient sous le poids de la dette. L'an dernier, l'endettement de la France représentait 111,6% de son produit intérieur brut. À l'horizon 2027, le gouvernement prévoit une baisse très modeste à 110,9%. En revanche, l'exécutif veut repasser sous le seuil des 3% de déficit, le seuil européen. Cet effort va être engagé par le gouvernement qui veut « accélérer le rythme de désendettement de la France », a affirmé Bruno Le Maire au micro de BFMTV et RMC.

Ce jeudi, le ministre de l'Économie présentera le programme de stabilité de la France pour la période 2023-2027. À cette occasion, Bercy donnera ses prévisions de croissance et surtout, le ministère affinera la trajectoire des finances publiques. L'heure du « quoi qu'il en coûte » est bel et bien terminé. Durant la crise sanitaire, où il a fallu soutenir l'économie à bout de bras, le pays a emprunté tous azimuts à des taux très avantageux. 

Un désendettement indispensable pour les finances publiques

Et rebelote lorsque l'inflation galopante a dévoré le pouvoir d'achat. Mais désormais, les taux d'intérêt tournent autour de 3% pour les obligations françaises à 10 ans. La charge de la dette pèse de plus en plus lourd : 53,2 milliards d'euros l'an dernier, selon l'Insee, soit une augmentation de 15,1 milliards sur un an ! « Un point de taux d'intérêt en plus sur la dette française, c'est à horizon 2027 quinze milliards d'euros de charge supplémentaire sur la dette publique française », a déploré Bruno Le Maire.

Le locataire de Bercy poursuit : « Claquer de l'argent pour la charge uniquement parce que les taux d'intérêt ont augmenté, je trouve que c'est autant d'argent qui aurait pu aller vers les hôpitaux, vers les collèges, vers les crèches, vers les universités, vers les investissements verts, vers la décarbonation de notre économie ». Au vu de ces conditions, le gouvernement a manifestement l'intention de resserrer les cordons de la bourse…





1.Posté par fabrice arbaudie le 20/04/2023 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on attend toujours la taxe gafa de mr lemaire.... et macron donne la legion d honneur a jeff bezos...

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook