Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement veut augmenter les taxes sur le tabac en 2023





Le 23 Septembre 2022, par Paolo Garoscio

Après deux ans de pandémie et de mesures sanitaires qui ont coûté cher à l’État, la crise de l’énergie a continué de faire exploser les dépenses. Afin d’assainir un tant soit peu son budget 2023, le gouvernement réfléchirait, selon Les Echos, à augmenter la fiscalité sur le tabac. Plus particulièrement, il pense à changer les règles qui régissent l’augmentation automatique indexée sur l’inflation.


La hausse du tabac sur fond d’inflation est limitée

Les règles sont claires, en ce qui concerne l’augmentation automatique du prix du tabac indexée sur l’inflation : elle ne peut pas dépasser 1,8%. Et cette augmentation ne peut pas, non plus, dépasser le niveau d’inflation annuelle moyenne de l’année N-2, ce qui pour 2023 signifie l’inflation annuelle en 2021. Or, selon l’Insee, cette dernière s’était établie à 1,6%, ce qui devrait donc correspondre au taux d’augmentation du tabac si rien ne change.

Selon les informations du journal Les Echos, toutefois, ça pourrait bien changer dans le cadre du Budget 2023. Le gouvernement pense en effet à revoir les règles : il aimerait que la hausse maximum soit déplafonnée et que l’année de référence soit non plus N-2 mais N-1. La raison ? Bénéficier de la forte hausse de l’inflation en France en 2022 pour augmenter fortement le prix du tabac en 2023.

Certains paquets pourraient coûter 11 euros l’unité

Si rien n’est décidé, l’exécutif réfléchit à insérer cette mesure dans le cadre des discussions sur le Budget 2023 pour l’appliquer immédiatement. Car avec une inflation attendue entre 5% et 6% en 2022 selon l’Insee, le déplafonnement et le changement d’année de référence pourraient conduire à une hausse de ce niveau pour le prix du tabac en France.

De fait, alors que sans changement la hausse serait d’environ 15 centimes d’euro, la réforme pourrait conduire à des hausses de 50 centimes voire supérieures. Pour certains paquets, qui coûtent déjà 10,50 euros l’unité, les prix pourraient alors atteindre voire dépasser les 11 euros.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook