Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le groupe PSA va ouvrir une coentreprise en Algérie





Le 12 Novembre 2017, par

En 2019, le groupe PSA produira ses premières voitures en Algérie. L'entreprise a annoncé un accord avec trois partenaires algériens afin de créer une coentreprise qui sera basée à Oran. PSA détiendra 49% de l'ensemble.


Cet accord a été signé dans le cadre du Comité mixte économique franco-algérien, le quatrième du genre, auquel participaient plusieurs ministres français dont ceux de l'Économie (Bruno Le Maire) et des Affaires étrangères (Jean-Yves Le Drian). Le groupe PSA va investir 100 millions d'euros dans la mise en place de cette ligne de production algérienne, qui fabriquera des véhicules destinés au marché automobile du pays.

L'usine est basée à Oran, où Renault est aussi présent depuis 2014. Le groupe PSA a noué un accord avec Condor Electronics, Palpa Pro et l'Entreprise nationale de production de machines outils. Les premiers véhicules sortiront de la ligne de production en 2019, alors que Peugeot a vendu 383 504 véhicules l'an dernier en Algérie. Un marché intéressant donc, qui nécessite un investissement local pour multiplier les ventes et fluidifier la production locale.

Cet investissement du constructeur automobile va lui permettre d'atteindre son objectif de 700 000 unités produites dans la région à l'horizon 2021. Plus largement, la France entend peser économiquement en Algérie, d'où cet investissement du groupe PSA. Bruno Le Maire a laissé entendre que d'autres signatures sont prévues, provenant de Renault, Sanofi et Alstom. Cet accord revêt donc un aspect tout autant économique que stratégique.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : pas

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert









Rss
Twitter
Facebook