Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le labo AbbVie s’offre le créateur du Botox





Le 26 Juin 2019, par

Le secteur de la pharmacie se consolide, avec une nouvelle acquisition américaine de grande ampleur : AbbVie s’offre en effet Allergan, le créateur du Botox.


Dans le petit monde de la pharmacie, les fusions à coups de milliards de dollars sont régulières. Celle-ci frappe l’imaginaire par son ampleur : en mettant 63 milliards de dollars sur la table pour acquérir Allergan, le labo AbbVie joue son va-tout pour mieux rebondir. Dans l’opération, le titre Allergan est valorisé de 45% par rapport à son cours de lundi. Le prétendant offre 188,24 dollars par action Allergan. L’opération créera un mastodonte dans le secteur pharmaceutique, fort d’une activité dans 175 pays et d’un chiffre d’affaires de 48 milliards de dollars. La nouvelle entité sera dirigée par Richard A. Gonzalez, le PDG d’AbbVie.

 

AbbVie est le laboratoire de l’Humira, un médicament qui traite huit maladies inflammatoires chroniques, dont la maladie de Crohn et la polyarthrite rhumatoïde. Il s’agit du médicament qui génère le plus important chiffre d’affaires au monde. Mais voilà, la molécule va tomber dans le domaine public sous peu, ce qui permettra à des labos concurrents de lancer leur propre version de l’Humira. Les difficultés sont du même ordre pour Allergan.

 

Le laboratoire est mieux connu pour être le créateur du Botox qui, depuis 30 ans, lisse les rides. Des concurrents ont toutefois commencé à prospérer sur ce marché de la jeunesse éternelle, c’est pourquoi les deux entreprises ont toutes les raisons de se rapprocher. Ensemble, elles bénéficieront d’une force de frappe renouvelée, sans oublier les synergies commerciales.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Pharmacie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook