Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le marché des immatriculations neuves ralentit un peu





Le 5 Mai 2015, par

Le marché des immatriculations neuves est toujours solide en avril, même si les ventes se sont quelque peu tassées. Les résultats du mois dernier montrent que la progression des ventes de voitures neuves a été de 2,3%, alors qu’elle avait été de 6,9% depuis janvier.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Un tel taux de croissance aurait été accueilli les bras grands ouverts l’an dernier. 2014 s’était montré particulièrement morose, mais depuis le début de 2015, force est de constater que le marché a repris du poil de la bête et passé la seconde.

Les constructeurs français sont en pointe sur ce marché. Renault grappille les parts de marché avec une progression de ses immatriculations de 3,4%. Depuis janvier, la croissance de l’entreprise est de 3%. Du côté de PSA Peugeot Citroën, le mois d’avril a été plus stable avec une hausse mesurée de 0,7%, mais sur l’ensemble de l’année la croissance est plus forte avec un solide +3,6%.

La marque Peugeot est en forme (+8,1% sur avril), mais DS fait plonger l’ensemble avec un fort recul de 13,4%. Le CCFA, à qui l’on doit ces chiffres, estime que la croissance attendue cette année sera de 2%. Si la tendance se poursuit, il est probable que la croissance soit supérieure.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook