Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le ministre des Finances part en guerre contre les frais interbancaires





Le 22 Mai 2015, par

Michel Sapin part en guerre contre les frais interbancaires : ils sont bien souvent la raison pour laquelle les commerçants refusent les paiements par cartes bancaires sur les petits achats de 15 euros et moins.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ces frais sont trop élevés. Les banques devront les revoir. « Je souhaite qu'il n'y ait plus d'obstacles au paiement par carte bancaire », a déclaré le ministre des Finances au Parisien-Aujourd’hui en France. La moitié des transactions sont réalisées au moyen d’espèces, ce qui ouvre la porte à la fraude : le ministre ne veut plus voir ces blocages très français.

Autre mesure qui va rendre la vie des banquiers un peu moins douce : Bercy va mettre en place, d’ici la fin de l’année, un comparateur de services bancaires de base. Il scrutera un bouquet de 11 services, qui iront des frais liés aux cartes bleues au frais de tenue de compte, annonce Michel Sapin.

Les commerçants, tout comme les consommateurs, auront accès à ce nouveau service, et ils seront invités à déménager leurs comptes vers le plus offrant. La loi Macron oblige déjà les banques à prendre à leur charge les frais liés aux changements de coordonnées bancaires. Le ministre veut aller plus loin en facilitant autant que possible le passage d’un établissement à un autre. Et tout cela devra être réalisé gratuitement, gronde le ministre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : banques

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook