Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le ministre des Finances part en guerre contre les frais interbancaires





Le 22 Mai 2015, par

Michel Sapin part en guerre contre les frais interbancaires : ils sont bien souvent la raison pour laquelle les commerçants refusent les paiements par cartes bancaires sur les petits achats de 15 euros et moins.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ces frais sont trop élevés. Les banques devront les revoir. « Je souhaite qu'il n'y ait plus d'obstacles au paiement par carte bancaire », a déclaré le ministre des Finances au Parisien-Aujourd’hui en France. La moitié des transactions sont réalisées au moyen d’espèces, ce qui ouvre la porte à la fraude : le ministre ne veut plus voir ces blocages très français.

Autre mesure qui va rendre la vie des banquiers un peu moins douce : Bercy va mettre en place, d’ici la fin de l’année, un comparateur de services bancaires de base. Il scrutera un bouquet de 11 services, qui iront des frais liés aux cartes bleues au frais de tenue de compte, annonce Michel Sapin.

Les commerçants, tout comme les consommateurs, auront accès à ce nouveau service, et ils seront invités à déménager leurs comptes vers le plus offrant. La loi Macron oblige déjà les banques à prendre à leur charge les frais liés aux changements de coordonnées bancaires. Le ministre veut aller plus loin en facilitant autant que possible le passage d’un établissement à un autre. Et tout cela devra être réalisé gratuitement, gronde le ministre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : banques

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook