Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le modèle salarié de Just Eat a du plomb dans l'aile





Le 14 Avril 2022, par Olivier Sancerre

Just Eat réduit la voilure de son modèle salarié, qui a permis à la plateforme de se distinguer de la concurrence. La plateforme de livraison de repas va supprimer près de 270 contrats à durée indéterminée en France.


Plan de sauvegarde de l'emploi pour Just Eat

L'annonce avait fait sensation. Début 2021, Just Eat annonçait l'embauche de 4.500 livreurs en contrat à durée indéterminée, un changement de taille par rapport au modèle de la concurrence. Deliveroo et Uber Eats se reposent en effet sur les livreurs auto-entrepreneurs, qui coûtent moins cher et sont plus flexibles. Avec la croissance de l'activité de la livraison de repas durant la crise sanitaire, le groupe anglo-néerlandais avait tout lieu de croire que son modèle salarié était le bon.

Malheureusement pour Just Eat, les choses sont revenues à la normale. Les restaurants, qui n'ont pas pu accueillir de public durant des mois, ont rouvert leurs portes et les clients sont de retour dans les salles, délaissant les services de livraison de repas. La plateforme a donc annoncé un plan de sauvegarde de l'emploi, qui va supprimer 269 postes de livreurs en CDI en France, sur des effectifs qui comptent de 800 à 900 salariés.

Sept villes avec le modèle salarié

Le modèle salarié n'est pas pour autant enterré. Just Eat va en effet le conserver dans sept de ses villes les plus importantes : Paris et la banlieue, Marseille, Toulouse, Lyon, Strasbourg, Roubaix et Lille. Ces marchés représentent 75% des commandes et emploient les deux tiers des effectifs de livreurs. Quant aux autres villes, la plateforme n'a pas encore décidé le modèle de livraison.

Just Eat pourrait revenir aux livreurs auto-entrepreneurs comme la concurrence, ou faire appel à un prestataire externe. Les solutions ne vont guère aller au-delà pour le service qui va perdre là une différence essentielle avec les autres plateformes. Just Eat assure néanmoins que son intention n'est pas d'abandonner le modèle salarié.



Tags : just eat

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook