Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le monde du luxe ferme boutique en Russie





Le 7 Mars 2022, par La rédaction

Le monde du luxe n'a pas d'autre choix que de fermer boutique en Russie. Coup sur coup, les grands groupes ont annoncé la suspension de leurs activités dans le pays, suite à la guerre en Ukraine.


Suspension de l'activité en Russie

Hermès a annoncé vendredi dernier la fermeture temporaire de ses trois boutiques russes. Une mesure suivie peu après par les autres grands noms du luxe français comme Kering, Chanel ou encore LVMH. D'autres marques, ailleurs dans le monde, ont également suspendu leurs activités, à l'image de Burberry qui a cessé ses livraisons dans le pays. LVMH possède 124 boutiques en Russie, contre 17 magasins en propre pour Chanel et deux pour Kering. L'impact immédiat devrait être assez limité : la Russie ne pèse qu'entre 1 à 2 % du chiffre d'affaires des groupes français.

Il faut néanmoins prendre en compte les achats des Russes à l'étranger. Or, ces derniers sont désormais à peu près coupés du monde. Il faut aussi prendre en compte qu'une bonne partie des revenus de l'industrie du luxe provient des marchés émergents comme la Chine, l'Inde et dans une moindre mesure la Russie. Difficile dans ces conditions de mettre en place des mesures fortes contre le pays, ce qui pourrait avoir un effet boule de neige.

Une industrie résiliente

Dans l'industrie de l'habillement, les grandes enseignes aussi ont fermé leurs portes en Russie comme le groupe suédois H&M et l'espagnol Inditex, à la tête du géant Zara qui détient plus de 500 magasins en Russie. Ces entreprises ont également annoncé le versement de dons à plusieurs ONG et associations œuvrant au soutien des réfugiés ukrainiens.

Contrairement à bien d'autres secteurs, celui du luxe a beaucoup moins souffert durant la crise sanitaire. Au contraire, beaucoup d'entre eux ont affermi leurs positions : LVMH a ainsi enregistré un bénéfice net record de 12 milliards d'euros l'an dernier, contre 7,8 milliards en 2019. Une croissance à deux chiffres, a confirmé le PDG de Dior, Pietro Beccari.

 



Tags : luxe

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook