Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le moral des ménages continue de baisser en février





Le 26 Février 2021, par Olivier Sancerre

Alors que cela fait pratiquement un an que la crise sanitaire a débuté, le moral des Français continue de baisser au mois de février, selon le bilan mensuel de l'Insee.


Les Français ont le moral au plus bas

En février, la confiance des ménages dans la situation économique a reculé d'un point par rapport au mois de janvier : l'Insee a enregistré un indicateur à 91 points, contre 92 points le mois précédent. Il faut savoir que la moyenne de longue période est de 100 : les Français sont donc encore très loin d'avoir recouvré leur moral, une donnée qui a son importance pour la consommation et donc, pour la croissance. Autre signe, les Français continuent de miser sur l'épargne. Le solde d'opinion des ménages qui estime qu'il est opportun d'épargner reste « à son plus haut niveau historique », annonce l'Insee.

Cela signifie que les ménages préfèrent flécher leur argent vers les produits d'épargne, plutôt que vers la consommation. L'institut des statistiques relève également que les soldes d'opinion des Français sur leur capacité d'épargne actuelle et future atteignent eux aussi des niveaux record. Voilà qui ne va pas arranger le gouvernement : pour relancer la machine économique au plus vite, l'exécutif mise en effet beaucoup sur une reprise de la consommation des Français, invités à puiser dans leur bas de laine.

Un an de restrictions

Depuis un an, il n'y a pour les ménages guère de raison de se montrer optimistes. Les mesures de confinement, de restriction des déplacements, la fermeture des restaurants et des lieux culturels incitent davantage à épargner et pour cause : les possibilités habituelles de consommer ne sont plus disponibles. Dans le même temps, les mesures mises en place par le gouvernement pour soutenir le pouvoir d'achat, à l'image du chômage partiel, poussent à l'épargne.

En février, la part des ménages estimant opportun de faire des achats importants demeure stable, mais sous sa moyenne de longue période. Quant à la situation financière future, le solde d'opinion reste lui aussi stable et toujours sous sa moyenne de longue période. C'est peut-être un espoir pour l'exécutif… En revanche, les craintes concernant la hausse du chômage ont encore augmenté.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook