Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le moral des ménages français de nouveau dans les chaussettes





Le 24 Février 2016, par

Le moral des ménages français est en baisse pour le mois de février. L’Insee l’a mesuré à 95 points, en dessous du seul des 100 points qui constitue la moyenne de long terme de cet indicateur.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
En janvier, le baromètre du moral des ménages était à 97. Le recul de février s’explique par un certain nombre de craintes, à commencer par leur situation financière personnelle. Le recul est de 6 points, explique l’Institut, pour qui les ménages français repoussent se montrent moins enclins à réaliser de gros achats. Le rebond de cet indicateur avait été de 8 points en janvier.

Si les ménages reportent leurs achats, ils ne veulent pas non plus thésauriser. Ils sont « moins nombreux à considérer qu’il est opportun d’épargner », selon l’Insee. L’indicateur est en recul de 4 points, à un point bas qui n’avait pas été mesuré depuis août dernier. Pourtant, leur capacité d’épargne est stable d’un mois sur l’autre, et même légèrement supérieure à la moyenne pour l’épargne future. 

Ce sont les chiffres du chômage qui inquiètent tout particulièrement les Français. L’indicateur sur ce point a grimpé de 13 points, tandis que leur opinion sur le niveau de vie futur en France se dégrade de 7 points — il en avait gagné 5 en janvier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : moral

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook