Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le moral des ménages français de nouveau dans les chaussettes





Le 24 Février 2016, par

Le moral des ménages français est en baisse pour le mois de février. L’Insee l’a mesuré à 95 points, en dessous du seul des 100 points qui constitue la moyenne de long terme de cet indicateur.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
En janvier, le baromètre du moral des ménages était à 97. Le recul de février s’explique par un certain nombre de craintes, à commencer par leur situation financière personnelle. Le recul est de 6 points, explique l’Institut, pour qui les ménages français repoussent se montrent moins enclins à réaliser de gros achats. Le rebond de cet indicateur avait été de 8 points en janvier.

Si les ménages reportent leurs achats, ils ne veulent pas non plus thésauriser. Ils sont « moins nombreux à considérer qu’il est opportun d’épargner », selon l’Insee. L’indicateur est en recul de 4 points, à un point bas qui n’avait pas été mesuré depuis août dernier. Pourtant, leur capacité d’épargne est stable d’un mois sur l’autre, et même légèrement supérieure à la moyenne pour l’épargne future. 

Ce sont les chiffres du chômage qui inquiètent tout particulièrement les Français. L’indicateur sur ce point a grimpé de 13 points, tandis que leur opinion sur le niveau de vie futur en France se dégrade de 7 points — il en avait gagné 5 en janvier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : moral

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook