Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le paiement des impôts en espèces, bientôt possible au bureau de tabac





Le 11 Décembre 2018, par

Les attributions des buralistes pourraient bien s’élargir au… paiement des impôts en espèces ! C’est le sens de l’article 63 du projet de loi de finances 2019 actuellement examiné au Sénat.


Les centres des impôts n’en peuvent plus de compter l’argent liquide des contribuables qui viennent payer leurs impôts en espèces. D’après le ministère de l’Économie cité par Le Parisien, cette opération est même « une plaie pour les agents, une mission pénible et qui prend un temps fou ». D’où l’idée de confier cette tâche à des prestataires extérieurs, comme les buralistes et la Poste. L’article 63 de la loi de finances 2019, qui a déjà été voté par l’Assemblée nationale et qui est en cours d’examen au Sénat, va plus loin : il interdit purement et simplement le versement en espèces des paiements fiscaux dans les centres de finances publiques.

Ces versements en espèces représentent une activité non négligeable pour les agents des impôts. En 2017, ce sont 530 000 paiements en liquide qui ont été réalisés dans les centres. Supprimer la possibilité pour les contribuables de payer en pièces et en billets permettrait aussi d’économiser 125 postes équivalent temps plein et six millions d’euros par an… Pas négligeable en ces temps de disette pour l’administration publique.

Néanmoins, tout n’est pas encore réglé. Avant de pouvoir acheter ses cigarettes et payer ses impôts au même endroit, il faut encore obtenir l’accord des syndicats des agents de l’impôt : a priori, ils ne sont pas spécialement partants pour laisser filer cette compétence. Il convient aussi de s’interroger sur le service et l’accueil du contribuable. Enfin, il reste à mettre en place un secret professionnel, car il en va du respect du secret fiscal.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : impôts

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook