Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le paiement des impôts en espèces, bientôt possible au bureau de tabac





Le 11 Décembre 2018, par

Les attributions des buralistes pourraient bien s’élargir au… paiement des impôts en espèces ! C’est le sens de l’article 63 du projet de loi de finances 2019 actuellement examiné au Sénat.


Les centres des impôts n’en peuvent plus de compter l’argent liquide des contribuables qui viennent payer leurs impôts en espèces. D’après le ministère de l’Économie cité par Le Parisien, cette opération est même « une plaie pour les agents, une mission pénible et qui prend un temps fou ». D’où l’idée de confier cette tâche à des prestataires extérieurs, comme les buralistes et la Poste. L’article 63 de la loi de finances 2019, qui a déjà été voté par l’Assemblée nationale et qui est en cours d’examen au Sénat, va plus loin : il interdit purement et simplement le versement en espèces des paiements fiscaux dans les centres de finances publiques.

Ces versements en espèces représentent une activité non négligeable pour les agents des impôts. En 2017, ce sont 530 000 paiements en liquide qui ont été réalisés dans les centres. Supprimer la possibilité pour les contribuables de payer en pièces et en billets permettrait aussi d’économiser 125 postes équivalent temps plein et six millions d’euros par an… Pas négligeable en ces temps de disette pour l’administration publique.

Néanmoins, tout n’est pas encore réglé. Avant de pouvoir acheter ses cigarettes et payer ses impôts au même endroit, il faut encore obtenir l’accord des syndicats des agents de l’impôt : a priori, ils ne sont pas spécialement partants pour laisser filer cette compétence. Il convient aussi de s’interroger sur le service et l’accueil du contribuable. Enfin, il reste à mettre en place un secret professionnel, car il en va du respect du secret fiscal.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : impôts

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook