Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le pari perdu d'un trader fait perdre 400 millions d'euros à EDF





Le 2 Novembre 2021, par Olivier Sancerre

EDF a joué de malchance : un trader d'une filiale de l'électricien français avait parié à la baisse sur le prix de l'électricité. Il a perdu son pari, et l'entreprise a essuyé une perte historique de 400 millions d'euros !


Pari à la baisse dans un marché en hausse

Il ne fait pas bon parier à la baisse sur un marché de l'énergie qui connaît une flambée record. C'est l'enseignement appris à la dure par un trader d'EDF Trading (EDFT), une filiale de l'électricien. Selon des informations du Figaro, le trader avait parié sur une baisse à venir de l'électricité de pointe hivernale, c'est à dire produite et livrée entre 8h et 20h du lundi au vendredi. Or, les prix n'ont jamais baissé, pire encore ils ont tout simplement explosé.

Dans ce type de pari, les dépôts de garantie augmentent au fur et à mesure des hausses. Et le trader a dû abandonner sa spéculation début octobre, lorsque les prix du marché ont atteint le niveau historique de 200 euros le mégawattheure. En octobre 2020, les cours tournaient autour de 50 euros du mégawattheure seulement. Le pari perdu signifie une perte sèche de 400 millions d'euros pour EDF, un montant sans précédent sur le marché !

Procédure de licenciement

EDF n'a pas voulu commenter ses activités de trading, a expliqué l'entreprise qui présentera le 10 novembre ses résultats pour le troisième trimestre. Néanmoins, cette perte ne devrait pas être évoquée, du moins pas de manière spontanée puisque EDF a compensé avec des gains sur le marché. Et c'est heureux dans un contexte de fragilité financière pour le groupe. Du côté du ministère de l'Économie, on se refuse à commenter également, l'affaire pouvant déboucher sur une sérieuse polémique politique.

Quant au trader, ses accès aux logiciels du marché ont été suspendus par EDF Trading, tandis qu'une procédure de licenciement a été engagée à son encontre. L'entreprise a également ouvert une enquête en interne pour déterminer comment le trader a procédé pour agir de la sorte. Et surtout, pour éviter que ce précédent ne se reproduise plus.



Tags : EDF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook