Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le passeport britannique imprimé par un groupe franco-néerlandais : scandale au Royaume-Uni





Le 4 Avril 2018, par Olivier Sancerre

Le futur passeport britannique passera aux couleurs du Brexit : le grenat synonyme d'Union européenne (c'est la couleur des passeports dans tous les pays de l'UE) laisse sa place au bleu marine. Tout un symbole.


Ce nouveau passeport doit représenter le nouveau Royaume-Uni d'après le Brexit et le divorce avec l'Union européenne. Les partisans de la séparation tenaient à ce changement symbolique, mais ô combien important, pour souligner de nouveau la « liberté retrouvée » du pays. Mais voilà, le gouvernement de Theresa May a décidé d'octroyer l'impression du précieux document non pas à une entreprise britannique, mais… à une société franco-néerlandaise, Gemalto. Provoquant ainsi la colère outre Manche ! La polémique bat son plein.

Devant la controverse, le ministère britannique de l'Intérieur a décidé de repousser la date butoir pour les recours, qui passe au 17 avril. De quoi donner un peu de temps à l'imprimeur anglais De La Rue de terminer son examen juridique de la décision provisoire du gouvernement d'attribuer la fabrication du passeport à une entreprise du continent. De La Rue est en charge de l'impression de ce document jusqu'en juillet 2019 ; la société sera ensuite remplacée par Gemalto après la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (programmée en mars 2019).

Le contrat de De La Rue se monte à 400 millions de livres, soit environ 460 millions d'euros. Bien sûr, l'entreprise a répondu à l'appel d'offres du gouvernement britannique pour les passeports post Brexit, mais sa proposition n'a pas été retenue. Elle estime que son offre était la plus sécurisée sur le plan technique ; la proposition de Gemalto, spécialiste de la sécurité numérique, serait par ailleurs inférieure au prix de revient de De La Rue. Est-elle tenable ? s'interroge l'éconduit. Voici en tout cas une des nombreuses illustrations des problèmes auxquels le pays fait face en cette période d'incertitudes.



Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook