Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le patron de Deutsche Bank prévient que le secteur bancaire va s’automatiser





Le 7 Septembre 2017, par

Deutsche Bank, dont les résultats ont été dans le rouge en 2016 avec une perte nette supérieure au milliard d’euros, semble réfléchir au futur de ses activités avec l’intégration de robots dans ses rangs. C’est le directeur général de la banque, John Cryan, qui a prévenu de l’avènement des robots à Francfort lors d’une conférence qu’il a tenue le 6 septembre 2017.


cc/pixabay
cc/pixabay
Pour l’instnat Deutsche Bank n’a pas prévu de plan de remplacement massif de ses employés par ses robots mais il est évident que ça ne saurait tarder : remplacer les employés par des machines permettrait en effet de réduire les coûts de fonctionnement et d’améliorer la rentabilité. Au niveau de la banque elle-même, il semblerait que ça ne changerait rien.

Selon John Cryan, Directeur Général de Deutsche Bank, de nombreux employés, notamment les comptables font déjà un travail de robots. En l’occurrence ils passeraient beaucoup de leur temps à faire le travail d’un « abaque », selon ses propres termes, soit une machine à calculer comme un boulier. Les ordinateurs, au niveau des calculs, sont plus rapides et plus fiables que les humains : remplacer les employés par des robots paraît donc tout à fait sensé.

Mais si John Cryan parle de sa banque, il parle du secteur bancaire en général : « la vérité est que nous n’auront plus besoin d’autant de personnel » à l’avenir a-t-il déclaré à Francfort lors de la conférence qu’il a tenue le 6 septembre 2017. Et avec l’évolution de la technologie ce ne sont pas uniquement les employés au travail répétitif qui pourront être remplacés.

S’il estime que certains employés « se comportent comme des robots » au niveau de leur journée de travail, il considère possible qu’un jour les robots « se comporteront comme les humains ». Outre les calculs ils devraient donc être en mesure de donner des conseils ou encore de prendre en charge l’accueil des clients.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook