Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le permis de conduire sera moins cher et moins long à décrocher, promet Emmanuel Macron





Le 11 Novembre 2018, par

Le permis de conduire est un sésame indispensable pour bon nombre de jeunes qui souhaitent prendre leur indépendance, et un atout pour trouver un travail loin de chez soi. Emmanuel Macron a promis un coup de pouce pour en baisser le coût.


Le permis de conduire est un examen difficile… et coûteux. Bien des jeunes ne peuvent tout simplement pas se permettre un tel investissement qui peut se monter à 1 800 euros. Durant son « itinérance mémorielle » dans le nord et l’est de la France, Emmanuel Macron a fait une entorse au programme de commémoration du centaine de l’Armistice pour annoncer une aide à l’acquisition du permis, pour que ce soit plus rapide et « à moindre coût ». Le chef de l’État n’a pas donné le montant envisagé de cette aide au permis de conduire.

« Dans les territoires qui sont le plus en difficulté, où il y a moins de transports en commun, où souvent il faut sa propre voiture pour se déplacer, surtout quand on a obtenu un travail, on ne peut pas avoir l'obtention du permis qui dure des mois et des mois », a expliqué le président de la République, qui veut « aider pour avoir un permis plus vite et moins cher et aider à l'acquisition du premier véhicule ». Les mesures en lien avec le permis de conduire seront inscrites dans le projet de loi d’orientation des mobilités, qui sera présenté d’ici la fin de l’année.

Les professionnels n’ont pas accueilli ces déclarations les bras ouverts. Richard Zimmerman, le vice-président du CNPA-Éducation routière, a déclaré à l’AFP être très « surpris » et « inquiet » par l’annonce d’Emmanuel Macron. Ce d’autant qu’une mission parlementaire est en cours sur le sujet ; elle a été mise en place cet été pour renforcer la qualité de la formation du permis de conduire et garantir un accès plus facile, que ce soit au niveau de son coût que du temps.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook