Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le plan de prévention contre l’alcoolisme financé par les filières vins, spiritueux et bières





Le 27 Juin 2018, par

Cela peut paraître paradoxal, mais l’industrie de l’alcool va financer une partie du plan de santé publique sur la prévention de l’alcoolisme. 5 millions d’euros seront apportés par les producteurs et négociants de vins, spiritueux et bière français.


Cette « contribution » du secteur de l’alcool était attendue, après les déclarations d’Emmanuel Macron qui, en février, avait demandé une « révolution de la prévention » contre les dangers de l’alcoolisme en France. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a reçu la contribution des producteurs et négociants des trois filières françaises dans le cadre du plan national de santé publique. Le lobby du vin a ainsi remis une proposition comprenant 30 mesures visant par exemple à réduire la consommation ponctuelle importante d’alcool, une pratique connue sous le nom de « binge drinking ».

L’alcoolisation fœtale, qui touche la femme enceinte, est également au cœur des préoccupations de la filière viticole. Les vignettes qui préviennent des dangers de la prise d’alcool pendant la grossesse vont ainsi être agrandies sur les étiquettes des bouteilles ; elles vont en fait doubler de taille et être plus visibles. La filière « vins » va également investir 500 000 euros par an pendant quatre ans pour financer des actions de formation et de prévention. Les filières des spiritueux et de la brasserie mettront elles 700 000 euros chaque année sur les quatre prochaines années. En tout et pour tout, le lobby français de l’alcool va mettre sur la table 4,8 millions d’euros.

Des plans de prévention contre l’alcoolisme financés en partie par l’industrie ne sont pas une première en Europe. C’est le cas en Espagne et en Italie, où le taux d’alcoolo-dépendance est tombé à respectivement 0,7% et 0,5% de la population. Contre 2,9% en France; selon les chiffres de l’OMS.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : alcool

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook