Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le plein emploi s'éloigne avec une stagnation du chômage





Le 26 Janvier 2024, par Aurélien Delacroix

Le marché du travail en France est confronté à une période difficile, marquée par une augmentation du nombre de personnes sans activité et un ralentissement de l'emploi. les perspectives pour l'année 2024 restent incertaines.


L'emploi en plein ralentissement

Le début de l'année 2024 se révèle compliqué pour le gouvernement avec une augmentation de 5 600 personnes sans aucune activité durant les trois derniers mois. D'après la Dares, 3,033 millions de personnes étaient classées en catégorie A (sans activité) au quatrième trimestre de 2023, soit une hausse de 0,2%. En comptant les personnes en activité réduite (catégories B et C), ce chiffre atteint 5,4 millions. Ces statistiques reflètent un contexte économique tendu, exacerbé par les préoccupations des agriculteurs et la nécessité d'une gestion prudente du marché du travail.

Face à cette situation, Catherine Vautrin, la nouvelle ministre du Travail, hérite d'un portefeuille élargi incluant la Santé et les Solidarités. Elle est chargée de mettre en œuvre des mesures pour atteindre le plein emploi, une promesse centrale du président Emmanuel Macron. 

L'annonce d'un « acte 2 de la réforme du marché du travail » prévu pour le printemps, ainsi que la mise en place de règles plus strictes pour les chômeurs refusant des offres d'emploi, marquent les axes principaux de cette politique. À court terme, la ministre doit également s'atteler à l'accord sur le travail des seniors et les déroulés de carrières pour augmenter le taux d'emploi des 60-64 ans à 65% d'ici 2030.

Du pain sur la planche pour France Travail

Le lancement du nouvel opérateur public France Travail, successeur du Pôle emploi, est une autre initiative majeure. Ce changement vise à améliorer l'accompagnement des allocataires du RSA et à faciliter l'embauche dans les PME. Cependant, les analystes restent prudents quant à l'impact de ces initiatives à court terme, avec un taux de chômage attendu en hausse.

La tendance générale du marché du travail montre un ralentissement, malgré un recul du chômage de longue durée. La part des inscrits de plus d'un an chez France Travail continue de diminuer. Néanmoins, la progression des catégories B et C indique une précarisation de certains emplois. La publication des chiffres de France Travail met en lumière la stabilité du nombre de chômeurs sur l'année, avec un léger recul annuel de 0,6% au quatrième trimestre 2023. Cette situation contraste avec la baisse significative observée en 2022.



Tags : chômage

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook