Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le président chinois en France : tourisme et promesse de gros contrats





Le 26 Mars 2014, par

Xi Jinping, le président chinois, débute aujourd'hui une visite d'État de trois jours en France. L'occasion pour les groupes industriels français de signer de gros contrats.


Le président chinois en France : tourisme et promesse de gros contrats
Du côté de la diplomatie, Xi Jinping se réjouit de voir les relations franco-chinoises sur de si bons rails. Il compte bien « travailler avec le président François Hollande (…) pour planifier ensemble l'avenir et [enregistrer] des progrès encore plus importants ». La visite est hautement symbolique, puisque les deux capitales fêtent le cinquantenaire de leurs relations diplomatiques : le 27 janvier 1964, le général de Gaulle reconnaissait la Chine de Mao, ouvrant ainsi la porte à un troisième front dans un monde sous le coup de la guerre froide. Les autorités françaises ont donc mis à l'occasion de cette visite de prestige les petits plats dans les grands. Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan seront d'abord reçus à Lyon, puis à Paris mercredi avec un dîner d'État à l'Élysée. 
 
Mais cette visite n'est pas que de courtoisie. Bien au contraire, il sera surtout question d'économie. La Chine et la France devraient ainsi signer une série de contrats qui ont pour but de rééquilibrer (un peu) la balance commerciale de l'Hexagone, loin d'être dans le peloton de tête des pays occidentaux en terme de relations commerciales. Le nucléaire, l'aviation, le développement urbain et l'agriculture devraient ainsi profiter des largesses chinoises; du côté de la France, Laurent Fabius ministre des Affaires étrangères a annoncé l'accueil de 50 000 élèves chinois par an (35 000 actuellement), et souhaite doubler le nombre de touristes chinois à 3 millions.
 
Par ailleurs et toujours au chapitre économique, le partenariat stratégique conclu entre PSA Peugeot Citroën, l'État et Dongfeng consacrera l'entrée de ce dernier au capital du constructeur automobile. On s'attend également à de bonnes nouvelles du côté d'Airbus. Le ministère de l'Économie va aussi organiser une rencontre entre 400 hommes d'affaires des deux pays.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook