Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le prix des assurances sur les voitures électriques bientôt plus élevé ?





Le 6 Octobre 2023, par François Lapierre

Les propriétaires de voitures électriques bénéficient actuellement d'une prime d'assurance auto moins chère que celle des véhicules thermiques. Cependant, cette situation pourrait changer avec la possible suppression d'une taxe et l'augmentation des coûts de réparation pour ces véhicules.


La situation avantageuse pour les assurances sur les voitures électriques

Selon une étude récente du comparateur Assurland, les propriétaires de voitures électriques bénéficient d'une prime d'assurance auto moins coûteuse par rapport aux conducteurs de véhicules thermiques. Le coût moyen de l'assurance d'un véhicule électrique est de 563 euros en 2023, contre 645 euros pour les modèles thermiques. Cette différence, équivalente à 82 euros, s'explique notamment par la Taxe spéciale sur les conventions d'assurance (TSCA), un dispositif fiscal qui accorde une réduction de 25 % sur l'assurance au tiers et de 15 % pour l'option tous risques pour les véhicules électriques.

Toutefois, cette dynamique favorable pourrait prendre fin avec la suppression annoncée de la TSCA, effective au 1er janvier 2024. Cette mesure fiscale, dont la disparition est actuellement à l'étude dans le cadre du projet de loi de finances pour 2024, pourrait avoir un impact sur le coût global de l'assurance pour ces véhicules. Bien qu'un amendement visant à prolonger la TSCA soit en discussion, aucune décision définitive n'a encore été prise.

Le coût de réparation, un obstacle supplémentaire

Outre la suppression potentielle de la TSCA, le coût des réparations constitue un autre obstacle à la rentabilité des assurances pour les voitures électriques. Selon l'étude d'Assurland, la maintenance de ces véhicules exige l'intervention de carrossiers spécialisés, dont la main-d'œuvre est plus chère. La batterie, représentant jusqu'à 50 % du prix total du véhicule, complique davantage le tableau. Le remplacement de cet élément clé n'est pas rentable, ce qui entraîne une hausse des cotisations d'assurance, particulièrement pour les modèles Tesla. De plus, la réparabilité des batteries sera un critère déterminant dans le calcul du bonus écologique dès 2024.

Si les voitures électriques continuent de gagner du terrain comme solution plus écologique, les propriétaires pourraient voir diminuer certains avantages financiers, en particulier en ce qui concerne l'assurance auto. Le paysage législatif et le coût de maintenance des véhicules électriques sont des facteurs à surveiller de près pour les années à venir.



Tags : assurances

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook