Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le prix du jus d'orange flambe





Le 5 Juin 2024, par Aurélien Delacroix

La vedette du petit déjeuner sera-t-elle considérée bientôt comme un produit de luxe ? Le jus d'orange coûte en effet de plus en plus cher, en raison de la forte hausse des prix de la matière première.


Les pays producteurs en pleine déconfiture

Rien ne va plus sur le marché de l'orange. Les principaux producteurs sont touchés par des catastrophes naturelles et des maladies. C'est le cas au Brésil, premier producteur de jus, qui souffre de sécheresse et d'une infestation de la maladie de Huanglongbing (maladie du Dragon jaune), qui empêche la maturation naturelle des agrumes. Résultat : une production en recul de 24 % sur un an.

Aux États-Unis, et plus particulièrement en Floride, autre producteur important de jus, la maladie du Dragon jaune a aussi touché les plantations d'orange, sans oublier une vague de froid et l'ouragan Ian. Du jamais vu, selon les professionnels de cet État américain bien en peine de redresser la barre.

Le jus d'orange, produit de luxe ?

Ces raisons expliquent la flambée des prix de la matière première : sur le marché de gros, la livre de 450 grammes est vendue 4,5325 dollars, un record en la matière. Dans les rayons,  les prix du jus d'orange ont augmenté de 77 % sur un an, d'après le cabinet Circana, et cela s'applique à des étiquettes au plus haut depuis la pandémie. Le jus d'orange revient 11 % plus cher qu'en 2023 (+24 % pour le jus concentré).

« Ce qui manque actuellement en termes de produits, c'est l'équivalent de la consommation européenne de jus d'orange », explique Emmanuel Vasseneix, président de l'Union nationale interprofessionnelle des jus de fruits (Unijus), au micro de France 2. Il existe des tensions sur les quantités, mais aussi sur les prix. Résultat : les consommateurs doivent s'attendre à une augmentation des prix comprise entre 40 et 50 centimes le litre dans les prochains mois.

Dans ce cadre, que reste-t-il à faire ? Le Figaro reprend une idée qui pourrait faire son chemin : Kees Cools, le président de la fédération internationale des producteurs, envisage de fabriquer du jus d'orange à partir de… mandarines, un fruit plus résistant. Mais cela ne se fera pas sans que les règlements changent…




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook