Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le rapporteur public préconise d’annuler la privatisation partielle de l’aéroport de Toulouse





Le 12 Mars 2019, par Olivier Sancerre

La saga de la privatisation de l’aéroport de Toulouse a connu un nouvel épisode ce lundi : le rapporteur public de la cour administrative d’appel de Paris a recommandé l’annulation de l’opération qui remonte à 2015.


Cette recommandation n’a pas valeur de jugement. Mais sa préconisation est généralement suivie des faits. C’est un coup de semonce important contre l’État… et contre Emmanuel Macron. Car c’est celui était à l’époque ministre de l’Économie qui a supervisé en avril 2015 la vente de 49,99% du capital de la société de gestion de l’aéroport de Toulouse à Casil Europe, une holding française détenue par Friedmann Pacific Asset Management, un fonds d’investissement de Hong-King, et Shandong High Speed Group, entreprise d’État chinoise. 

Sous la pression de Casil, les actionnaires se sont versés de juteux dividendes à hauteur de 27 millions d’euros, dont 16,5 millions ont été puisés à même les réserves de l’opérateur de l’aéroport. L’an dernier, les pouvoirs publics décidaient de conserver 10,01% du capital, le reste du capital étant entre les mains d’acteurs locaux (CCI, région, département, métropole). Casil n’a pas pu exercer son option sur la part de l’État. L’automne dernier, c’était la Cour des comptes qui mettait son grain de sel dans ce dossier manifestement mal ficelé dès le départ.

Les sages reprochaient ainsi à Casil Europe de manquer de transparence financière, de ne pas posséder suffisamment d’expérience en matière de gestion aéroportuaire, ou encore les liens entre la holding et le gouvernement chinois. Le rapporteur public de la cour administrative d'appel de Paris a donné raison aux opposants à la privatisation, en estimant qu’il y avait eu un vide substantiel dans le processus d’attribution des 49,99% du capital de la société gérant l’aéroport.



Tags : aéroport

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook