Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le rebond de l'économie française plus important que prévu





Le 27 Juillet 2020, par François Lapierre

Le rebond de l'activité économique semble bel et bien engagé en France comme en Europe. Plusieurs indicateurs sont au vert, mais gare à la rentrée et les mauvaises nouvelles attendues.


La prudence reste de mise

Le tableau de bord de l'économie européenne clignote au vert après le déconfinement. L'indice PMI des directeurs d'achats relevé par IHS Markit montre ainsi une forte progression dans le secteur manufacturier de la zone euro : 51,1 au mois de juillet, après 47,4 en juin. Dans les services, il s'établit à 55,1, contre 48,3 le mois précédent. Dès que l'indice passe au-delà de 50, l'activité est en croissance. Et les chiffres donnés pour juillet dépassent le consensus des économistes. Pour ce qui concerne le secteur privé en France, les indices sont encore meilleurs : 52 dans le secteur manufacturier, 57,8 pour les services. 

IHS Markit relève dans son rapport mensuel que « la première estimation des données PMI du mois de juillet met en évidence une forte croissance de l'activité dans le secteur privé français, confirmant ainsi l'amorce d'une phase de reprise économique sur le territoire après le confinement imposé dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 ». Dans l'Hexagone, la demande intérieure commence à se reprendre et les dépenses des consommateurs retrouvent des niveaux plus habituels.

Faillites et chômage des jeunes

Du côté du cabinet BCG, on note que la France connaît la reprise d'activité la plus forte en Europe. Sachant que l'activité a enregistré des plus bas historiques durant le confinement et que le pays est un des plus touchés par la crise sanitaire économiquement parlant, ce rebond ne suffira pas à limiter la casse. Bruno Le Maire juge d'ailleurs ces résultats « trop fragiles » pour réviser la prévision de croissance du gouvernement : -11% en 2020.

Le plan de relance de 100 milliards d'euros attendu pour la rentrée ne sera pas de trop pour soutenir l'activité. La fin de l'année devrait être difficile pour de nombreux secteurs alors que les faillites et les plans sociaux risquent de se multiplier. Les jeunes entrants sur le marché du travail vont également avoir des difficultés à trouver un emploi. C'est pourquoi le plan de relance fera la part belle à l'emploi des jeunes.



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)

Comment réagir face à l'entrisme islamique en entreprise

« Fantaisies quantiques » : Quand la collaboration des chercheurs fait avancer l’humanité !

« MAINSTREAM » : Il y a bien une bataille mondiale pour une domination culturelle













Rss
Twitter
Facebook