Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le salaire de Carlos Ghosn va baisser cette année





Le 8 Avril 2018, par

Carlos Ghosn, le PDG de Renault, va gagner moins d'argent cette année. La rémunération du grand patron va en effet baisser de 26% pour l'exercice 2018 du constructeur, rapportent Les Echos.


En 2017, le salaire versé à Carlos Ghosn avait provoqué une empoignade avec l'État, qui possède 15% du capital de Renault. Le PDG avait alors empoché 7,4 millions d'euros, soit une hausse de 4,5% par rapport à 2016. Pour pouvoir obtenir l'accord de l'État afin de rempiler pour un mandat de quatre années supplémentaires, Carlos Ghosn avait accepté de revoir sa rémunération à la baisse de 30%, ce qui avait satisfait le ministère de l'Économie. Les représentants de l'État au conseil d'administration du groupe avaient donné leur aval, ce qui a permis au PDG de poursuivre sa mission à la tête de l'entreprise.

Le salaire de Carlos Ghosn va donc baisser au titre de l'exercice 2018. Le fixe tout d'abord, passe de 1,23 million à 1 million d'euros (-19%). La part variable est ramenée à 100%, soit un maximum de 1 million d'euros (auparavant le variable pouvait aller jusqu'à 120%, soit 1,4 million). Le PDG fait aussi une croix sur une rémunération potentielle exceptionnelle qui pouvait aller jusqu'à 60% de son salaire. Il y a aussi les actions de performance, qui ont représenté 4,6 millions d'euros l'an dernier : leur nombre passe à 80 000 en 2018, soit 20 000 de moins que l'an dernier.

Durant cet exercice, Carlos Ghosn n'occupait pas que le rôle de PDG de Renault. Il était — jusqu'au 1er avril — directeur général de Nissan : il faudra attendre la publication des résultats annuels du constructeur japonais pour connaitre la rémunération allouée au dirigeant. Qui est aussi à la tête de Mitsubishi… L'an dernier, Carlos Ghosn avait gagné l'équivalent de 9,2 millions d'euros rien qu'au travers de son activité chez Nissan. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook