Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le salaire de Carlos Ghosn va baisser cette année





Le 8 Avril 2018, par Olivier Sancerre

Carlos Ghosn, le PDG de Renault, va gagner moins d'argent cette année. La rémunération du grand patron va en effet baisser de 26% pour l'exercice 2018 du constructeur, rapportent Les Echos.


En 2017, le salaire versé à Carlos Ghosn avait provoqué une empoignade avec l'État, qui possède 15% du capital de Renault. Le PDG avait alors empoché 7,4 millions d'euros, soit une hausse de 4,5% par rapport à 2016. Pour pouvoir obtenir l'accord de l'État afin de rempiler pour un mandat de quatre années supplémentaires, Carlos Ghosn avait accepté de revoir sa rémunération à la baisse de 30%, ce qui avait satisfait le ministère de l'Économie. Les représentants de l'État au conseil d'administration du groupe avaient donné leur aval, ce qui a permis au PDG de poursuivre sa mission à la tête de l'entreprise.

Le salaire de Carlos Ghosn va donc baisser au titre de l'exercice 2018. Le fixe tout d'abord, passe de 1,23 million à 1 million d'euros (-19%). La part variable est ramenée à 100%, soit un maximum de 1 million d'euros (auparavant le variable pouvait aller jusqu'à 120%, soit 1,4 million). Le PDG fait aussi une croix sur une rémunération potentielle exceptionnelle qui pouvait aller jusqu'à 60% de son salaire. Il y a aussi les actions de performance, qui ont représenté 4,6 millions d'euros l'an dernier : leur nombre passe à 80 000 en 2018, soit 20 000 de moins que l'an dernier.

Durant cet exercice, Carlos Ghosn n'occupait pas que le rôle de PDG de Renault. Il était — jusqu'au 1er avril — directeur général de Nissan : il faudra attendre la publication des résultats annuels du constructeur japonais pour connaitre la rémunération allouée au dirigeant. Qui est aussi à la tête de Mitsubishi… L'an dernier, Carlos Ghosn avait gagné l'équivalent de 9,2 millions d'euros rien qu'au travers de son activité chez Nissan. 



Tags : Renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook