Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le saumon pourrait bien manquer les fêtes





Le 6 Novembre 2016, par

Alerte au… saumon ! Le produit vedette des fêtes de fin d’année pourrait bien manquer sur les tables à Noël. Principales causes de cette pénurie : une micro-algue qui frappe les élevages au Chili… et la volonté de maintenir les prix pour les producteurs.


Depuis le début de l’année, cette micro-algue frappe les élevages de saumon au Chili, le deuxième plus gros producteur de saumon au monde. Le pays devrait réduire ses approvisionnements de 30% pour l’exercice annuel. 

En plus de cette difficulté biologique, les sites d’approvisionnement qualitatif – Écosse, Irlande et surtout la Norvège – sont à flux tendus. En Norvège notamment, il a été décidé de réduire le nombre d’élevages afin de maintenir les prix et surtout, la qualité de la production. Sans oublier les questions environnementales, qui ont pesé lourd dans la décision du gouvernement norvégien.

Tout cela tend le prix de la matière première qui commence à sérieusement manquer chez les professionnels qui ne pourront faire autrement que de répercuter la hausse des coûts sur les consommateurs. Piocher dans les marges ne suffit plus, ce d’autant qu’elles sont déjà compressées par la grande distribution. En bout de course, on risque bien de ne pas rencontrer le saumon des fêtes durant les réveillons.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : saumon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement