Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le secteur de la restauration rapide n’en fait pas suffisamment pour le recyclage





Le 5 Février 2019, par François Lapierre

Les enseignes de la restauration rapide sont dans la ligne de mire du gouvernement. Elles ne respecteraient pas la réglementation sur le recyclage des déchets.


On ne plaisante pas avec le recyclage des déchets. Brune Poirson, la secrétaire d’État à la Transition écologique, s’est chargée de le rappeler lors d’une réunion le 31 juillet à une quinzaine d’enseignes de restauration rapide, dont McDonald’s, Burger King, Starbucks ou encore Dominos Pizza. D’après Le Parisien, cette rencontre avait pour but de présenter aux responsables des entreprises le résultat d’une enquête menée par le ministère en décembre dernier. Ces enseignes pèsent lourd dans la gâchis alimentaire (60 000 tonnes de déchets par an) et d’emballages (180 000 tonnes chaque année).

Le bilan de cette enquête, réalisée dans une cinquantaine de restaurants partout en France, n’est guère reluisant : les barquettes, canettes, couverts… tout part dans la même poubelle, a relevé Brune Poirson, en contradiction avec la législation. Quant aux restes alimentaires, seuls 40% est récupéré, et uniquement en cuisine. Le consommateur n’a pas d’autre choix que de tout jeter dans une seule et même poubelle. Aux termes de la loi, les restaurants produisant plus de 10 tonnes de déchets biodégradables par an sont tenus de trier leurs ordures, que ce soit en salles ou dans les cuisines.

Les entreprises coupables de légèreté dans le domaine du recyclage peuvent encourir jusqu’à 150 000 euros d’amende et deux ans de prison. Le ministère de la Transition écologique donne cependant un sursis au secteur, qui a jusqu’au mois de mars pour se ressaisir : il devra plancher sur une stratégie pour se conformer à la législation. Le mois suivant, les dirigeants de ces mêmes enseignes reviendront devant la secrétaire d’État pour un point d’étape. Et si rien n’est fait d’ici l’automne, le ministère mettra en œuvre une opération de dénonciation publique des mauvais acteurs.



Tags : recyclage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook