Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le spécialiste du reconditionné Back Market va supprimer des emplois





Le 4 Janvier 2023, par François Lapierre

Back Market, un des spécialistes français des produits électroniques reconditionnés, va se séparer de 13% de ses effectifs. 67 postes visent la France.


13% des effectifs de Back Market touchés

Back Market va bien, aux dires de la direction de l'entreprise spécialisée dans le reconditionnement de produits électroniques. Mais la société française doit désormais miser sur la rentabilité. Et pour remplir cet objectif, elle doit se séparer d'une partie de ses effectifs : le groupe prévoit donc le départ de 13% de ses salariés. Back Market emploie 715 salariés dans le monde, ce qui représente 93 suppressions de postes.

La direction a déjà fait savoir que 26 postes avaient d'ores et déjà été supprimés à New York, à Barcelone et à Berlin. Le reste, c'est à dire 67 postes, concerne les opérations en France. Un plan de départs volontaires va être mis en place. Néanmoins, si l'entreprise veut s'approcher de la rentabilité, elle ne veut pas sacrifier pour autant la croissance. C'est donc à un numéro d'équilibriste délicat auquel Back Market doit se prêter.

Cap sur la rentabilité

Back Market demeure une des plus importantes « pépites » de la tech française : en janvier 2022, une levée de fonds de 450 millions d'euros a valorisé l'entreprise à hauteur de 5,1 milliards d'euros. Le groupe reconditionne des smartphones, des ordinateurs, des consoles de jeux et des accessoires et les revend dans 17 pays. Une activité en phase avec les aspirations des consommateurs qui misent sur l'économie circulaire (et le reconditionnement permet de faire des économies).

Ces suppressions de postes demeurent toutefois mesurées en comparaison de ce que l'on peut voir aux États-Unis où les plans de départs dans le secteur des technologies et du numérique sont autrement plus importants. Le robinet de l'argent facile s'est en effet tari, réduisant les capacités de financement des start-ups et des sociétés du secteur.



Tags : Back Market

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook