Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le spécialiste français du streaming Deezer se lance aux États-Unis





Le 19 Juillet 2016, par

Deezer, le « champion français » du streaming de musique, se lance finalement aux États-Unis. Le service est pourtant disponible dans 180 pays, mais il manquait encore à son tableau de chasse l’important marché américain.


Pour l’occasion, Deezer a mis les petits plats dans les grands : ses applications mobiles pour iOS, Android et Windows Phone sont désormais disponibles au téléchargement sur les boutiques correspondantes, tout comme le site web. Le service propose un catalogue de 40 millions de morceaux et plus de 40 000 podcasts.

Le changement de taille par rapport à l’offre proposée en France, c’est que les utilisateurs américains n’auront pas droit à l’écoute gratuite, mais uniquement à une période d’essai de 30 jours. Il leur faudra ensuite souscrire à un abonnement fixé à 9,99 $ par mois. Apple Music propose une période d’essai de trois mois, quant à Spotify il existe un système d’écoute gratuite financée par la publicité.

Deezer compte 6,3 millions d’abonnés payants, contre 15 millions pour Apple Music, et 30 millions pour Spotify. Ce lancement américain est donc stratégique pour l’entreprise française qui a repoussé son entrée en Bourse l’an dernier. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : streaming

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook