Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le studio Weinstein Company est en vente





Le 17 Octobre 2017, par

C'est la chute d'une icône du cinéma américain. Après les accusations de harcèlement sexuel et de viols contre Harvey Weinstein, la société qui porte son nom se retrouve dans une situation particulièrement difficile. Une cession est envisagée.


Le comportement d'Harvey Weinstein, fondateur avec son frère Bob de la société qui porte leur nom, entraîne la chute de l'empire Weinstein. L'entreprise, véritable mini-major du cinéma, étudie désormais les propositions d'acquisition, que ce soit pour ses actifs ou pour l'ensemble du groupe. The Weinstein Company peut faire valoir une centaine de films, qui compte par exemple « Happiness Therapy », « Blue Valentine », les œuvres de Quentin Tarantino, « John Rambo », etc. La société des deux frères Weinstein comprend aussi un catalogue de séries TV.

The Weinstein Company dispose donc d'actifs qui peuvent toujours être rentabilisés. Sans oublier la présence, au sein de la galaxie du groupe, du studio Dimension Films, ce dernier possédant par exemple la saga « Scream » et qui produit des films de genre. L'empire des frères Weinstein, qui sont également les fondateurs de Miramax revendu à Disney, n'est plus guère que l'ombre de lui-même, une déchéance qui s'est produite en quelques jours seulement après les révélations de la presse américaine sur les agissements d'Harvey Weinstein.

Le groupe Weinstein, qui comprend parmi ses investisseurs WPP ou encore Goldman Sachs, est en discussion avec des fonds d'investissements comme Colony Capital. Ce dernier pourrait même se porter acquéreur de la totalité de l'entreprise aujourd'hui en très grande difficulté. La firme de private equity et The Weinstein Company se seraient d'ores et déjà entendus sur une injection de capital, même si on n'en connait pas encore le montant.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : cinéma

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook