Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le taux d'usure va dépasser les 5% !





Le 30 Juin 2023, par La rédaction

Le taux d'usure, qui fixe le plafond d'emprunt pour les nouveaux crédits, atteindra un niveau record de 5,09% à partir du 1er juillet. Cela concerne les prêts immobiliers à taux fixe, pour une durée de 20 ans ou plus. Une hausse qui soulève des inquiétudes quant à l'accessibilité et au coût du crédit immobilier pour les emprunteurs.


Un impact majeur sur le marché immobilier

À partir du 1er juillet, le taux d'usure, destiné à protéger l'emprunteur contre le surendettement et fixé par la banque centrale en fonction des taux pratiqués par les banques, s'élèvera à 5,09% pour les prêts immobiliers à taux fixe d'une durée de 20 ans ou plus. Il s'agit d'une augmentation significative par rapport au taux précédent de 4,68%. Cette décision a été officialisée par un décret publié le 29 juin au Journal officiel.

Ce taux, auparavant ajusté chaque trimestre, est désormais révisé mensuellement. Cette évolution a été jugée nécessaire par les banques et les courtiers en raison de la vitesse de la politique monétaire restrictive, qui entraîne une augmentation des taux. Cette hausse des taux d'usure intervient dans un contexte immobilier particulièrement complexe, marqué par une augmentation des taux de crédit et un ralentissement du marché. Selon les dernières estimations de la Banque de France, les taux de crédit ont connu une augmentation spectaculaire, passant de 1,12% en janvier 2022 à une estimation de 2,87% pour mai 2023. Ce changement a un impact significatif sur le coût du crédit.

Hausse significative du taux d'usure

En parallèle, le volume de crédits accordés semble être en déclin pour les banques, même si la Banque de France insiste sur le fait que cela représente une normalisation après des années exceptionnelles. Enfin, un autre élément à considérer est la diminution des prix des biens immobiliers dans l'ancien pour la première fois depuis 2015, selon l'indice Notaires-Insee. Cela ajoute une autre couche de complexité à l'analyse de la santé du marché immobilier, d'autant plus que le vocabulaire et les chiffres avancés par les courtiers, les banquiers et les régulateurs sont variés.

Ces augmentations des taux d'usure pourraient avoir des implications significatives pour les emprunteurs potentiels, car elles rendent l'accès au crédit plus coûteux et, par conséquent, plus difficile pour certains ménages. Il sera essentiel de surveiller l'évolution du marché au cours des prochains mois pour comprendre l'impact complet de ces changements.



Tags : taux d'usure

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook