Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le tourisme de masse modifie les habitudes des Français voyageurs





Le 9 Juin 2019, par

Devant les ravages provoqués par le tourisme de masse, une majorité de Français est prête à éviter les lieux trop visités.


En 2018, l’Organisation mondiale du tourisme a compté 1,4 milliard de touristes. Un phénomène en hausse de 6%, qui va se poursuivre avec la démocratisation du transport aérien et la hausse du pouvoir d’achat des classes moyennes en Chine, en Inde et ailleurs. Dans ce contexte, les Français se disent prêts à revoir leur manière de voyager et de faire du tourisme. Un sondage Toluna pour l’agence Comptoir des Voyages montre que plus de 6 personnes interrogées sur 10 (63%) sont prêtes à renoncer à visiter un site si celui-ci est trop fréquenté. Parmi les villes à éviter afin de ne pas subir les affres du surtourisme, 27% des Français pointent Dubaï du doigt, suivi par Marrakech (25%), Bangkok (24%) et Rio De Janeiro (22%).

 

Parmi les lieux à éviter en priorité, 47% des sondés renonceraient à la place Saint Marc à Venise, 44% le Taj Mahal en Inde, le Vatican à 38% et la Grande Muraille de Chine (34%). Autre marque du surtourisme à éliminer : la perche à selfie ! 71% des Français estiment qu’il faudrait tout simplement l’interdire. 65% des sondés estiment également que les bateaux de croisière sont des sources de perturbation, sans oublier la pollution générée par ces géants des mers.

 

Pour éviter les problèmes du tourisme de masse, 42% des Français mettent de l’avant les voyages en décalé. Le mois de septembre connaît d’ailleurs une hausse des réservations, selon Comptoir des Voyages. Un système de quotas est soutenu par 22% des personnes interrogées. Le voyage en dehors des sentiers battus et rebattus par les touristes est privilégié par 15% des Français.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Tourisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook