Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le vin français n'est pas touché par l'embargo russe





Le 8 Août 2014, par Olivier Sancerre

L'embargo sur les produits agro-alimentaires décidé par la Russie pour « punir » les États-Unis et l'Europe aura des répercussions sur l'économie française.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Il est difficile d'estimer le coût de l'embargo russe sur les produits agro-alimentaires décidé pour une année par Vladimir Poutine. Chaque pays partie prenante des sanctions économiques contre la Russie commerce d'une manière ou d'une autre avec Moscou, mais en tant que membre de l'Union européenne, l'impact de cette mesure frappera évidemment la France. Reste à savoir à quel niveau.
 
D'après un décompte des douanes françaises, les exportations de produits alimentaires français vers la Russie ont représenté, en 2013, 619 millions d'euros. Un chiffre d'affaires en hausse de 3% par rapport à 2012, et il est certain que la croissance sera négative en 2014 suite à l'enclenchement de l'embargo. La Russie estime de son côté que les importations de produits agro-alimentaires français ont représenté l'an dernier 1 milliard d'euros, soit 8% de l'ensemble des exportations de Paris vers Moscou.
 
En tout et pour tout, la France a exporté pour 11,6 milliards d'euros de produits alimentaires en Russie en 2013; 8% sont donc touchés par un embargo qui a le bon goût de ne pas (encore) concerner le vin français. À elle seule, la France représente 21,7% du marché russe des vins et spiritueux. La situation risquant de rapidement se dégrader dans les supermarchés russes, il n'est pas question de priver les citoyens russes d'une bonne bouteille de vin tricolore.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook