Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Législatives 2022 : une Assemblée nationale sans majorité





Le 20 Juin 2022, par Paolo Garoscio

Les résultats définitifs du deuxième tour des élections législatives de 2022, qui s’est tenu le 19 juin, ont finalement donné lieu à la situation crainte par le gouvernement : aucune majorité nette ne se dessine. Le deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron entre donc dans l’inconnu et se déroulera de fait sous le signe de négociations entre le parti présidentiel et les autres forces politiques.


Une Assemblée nationale complètement morcelée en France

Emmanuel Macron et son gouvernement devront trouver des alliés : avec seulement 245 députés élus le 19 juin 2022, le parti présidentiel perd sa majorité absolue qui lui a permis d’adopter les réformes majeures du premier quinquennat. Avec 50 députés en moins, c’est par ailleurs un véritable désaveu pour le Président.

Toutefois, aucun grand gagnant n’est à signaler. L’alliance Nupes, construite autour de Jean-Luc Mélenchon, ne réussit pas non plus à s’imposer. Avec 131 députés mais un risque de morcellement à tout moment, la première force d’opposition reste fragile. Quant aux Républicains, ils n’arrivent à faire élire que 61 députés, soit moins que le Rassemblement National. Ce dernier, avec 89 députés élus, crée la surprise et dépasse ses propres attentes.

Une alliance ou le blocage du pays ?

La situation, inédite pour la cinquième République, plonge la France dans l’inconnu. Emmanuel Macron devra trouver un allié pour que soient adoptées ses réformes, dont la très critiquée réforme des retraites repoussant l’âge de départ. Les Républicains pourraient être son point d’appui pour faire passer le texte, mais RN et Nupes y sont opposés.

Le risque pour le gouvernement est de ne pas réussir à gouverner réellement, avec des oppositions qui pourraient faire entendre leur voix fortement durant les débats et, surtout, les votes. Dans le pire des scénarios, la France se retrouverait tout simplement bloquée par des députés s’opposant à toute loi. Un scénario catastrophe qui reste probable et qui pourrait contraindre Emmanuel Macron à dissoudre l’Assemblée nationale.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook