Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Chambres de commerce et d'industrie épinglées par la Cour des comptes





Le 22 Mars 2021, par La rédaction

Les Chambres de commerce et d'industrie ont-elles encore un avenir ? La Cour des comptes se fait très critique contre ce réseau et celui des Chambres des métiers et de l'artisanat.


Doutes sur l'efficacité des CCI

Dans son dernier rapport annuel, la Cour des comptes épinglent les Chambres de commerce et d'industrie (CCI) et les Chambres des métiers et de l'artisanat (CMA). Pour ces deux réseaux, les sages de la rue Cambon demandent une évaluation complète et « sans tabou » de leur utilité pour les entreprises. Cette étude devra permettre de « vérifier la légitimité du maintien du financement public ». La Cour des comptes reproche notamment aux CCI et CMA l'aspect « marginal » de l'information donnée gratuitement aux entreprises durant la crise sanitaire.

La Cour cite un sondage réalisé par BVA qui montre que l'action de ces deux Chambres a été modeste en comparaison de celle des experts comptables, de la télévision et des sites web des autorités. Les CCI affichent un budget de 3 milliards d'euros par an et elles emploient 18.000 collaborateurs. Depuis deux ans, elles sont en concurrence avec les intervenants présents sur le marché du conseil aux entreprises, rappelle le rapport.

Coûts de gestion

Or, « les coûts de gestion affichés actuellement par les CCI sur ces actions ne peuvent être équilibrés sans l'affectation d'une part importante de ressource fiscale », précise la Cour des comptes. Pour cette dernière, les CCI vivent grâce à une fiscalité dont la justification est « incertaine ». Bruno Le Maire a réagi à ce rapport en affirmant que les réformes étaient en cours et que la pandémie imposait à ces réseaux « l'ardente obligation d'accélérer leur transformation et de renforcer leur visibilité ».

Le ministre de l'Économie ajoute que le gouvernement se montrera particulièrement attentif et exigeant quant au respect des engagements, ainsi qu'à la qualité des services rendus et l'exemplarité de la gestion interne. Pierre Goguet, le président de CCI France, fait valoir de son côté que les taxes affectées aux Chambres, actuellement de 575 millions, baisseront de 50 millions d'euros en 2022 par rapport à 2019.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook