Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les États-Unis arrondissent les angles sur l’automobile et l’acier





Le 19 Mai 2019, par François Lapierre

Alors que les relations commerciales avec la Chine sont de plus en plus exécrables, les États-Unis ont coup sur coup décidé d’arrondir les angles avec le Canada, le Mexique, l’Europe et le Japon sur plusieurs dossiers essentiels.


Les taxes douanières imposées depuis près d’un an sur les importations canadiennes et mexicaines sur l’acier et sur l’aluminium ont été supprimées. Depuis le 1er juin 2018, l’acier des deux partenaires des États-Unis était taxé à hauteur de 25%, de 10% sur l’aluminium. Le Canada et le Mexique avaient alors mis en place des mesures de rétorsion sur les produits agricoles américaines. Donald Trump, à l’origine de ces tarifs douaniers, a annoncé ce vendredi la levée de ces taxes, ouvrant par là même la voie à une ratification rapide de l’accord de libre-échange entre les trois pays. Cet accord, l’AEUMC, remplace l’ALENA.

Autre assouplissement de l’administration Trump, cette fois sur les importations automobiles. Les États-Unis se sont donné six mois pour taxer les véhicules et les pièces détachées importés depuis l’étranger sur le sol américain. Les constructeurs automobiles en Allemagne et au Japon craignent plus que tout ces nouvelles barrières commerciales, les États-Unis étant un marché très important. Mais les constructeurs américains sont également inquiets, eux qui font importer des pièces de partout dans le monde. Sans oublier les mesures de rétorsion qui pourraient frapper leurs propres voitures.

Cette période de grâce va permettre à Bob Lighthizer, le représentant de Donald Trump pour les affaires commerciales, de négocier avec l’Europe notamment. Cecilia Malmström, la commissaire européenne au Commerce, se dit prête à discuter avec les autorités américaines d’un accord commercial « limité » qui porterait uniquement sur l’automobile. Elle rejette l’idée de Donald Trump que les exportations de voitures européennes vers les États-Unis constituent une « menace pour la sécurité nationale ».




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook