Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les États-Unis craignent la « surproduction » de la Chine





Le 9 Avril 2024, par Aurélien Delacroix

Lors de son déplacement en Chine, Janet Yellen, la secrétaire américaine au Trésor, a rappelé les préoccupations majeures des États-Unis concernant les pratiques commerciales et les politiques économiques de la Chine. Ce voyage souligne les tensions et les opportunités de dialogue entre les deux premières puissances mondiales.


Des préoccupations économiques partagées entre les États-Unis et leurs alliés

Janet Yellen, lors de sa visite en Chine, a exprimé clairement les inquiétudes américaines face à la « surcapacité » de production de la Chine, un sujet qui a dominé son séjour. Cet excès de production, illustré par l'impact mondial de l'afflux d'acier chinois il y a plus d'une décennie, a été décrit comme ayant des effets dévastateurs sur les industries mondiales, y compris aux États-Unis. Yellen a affirmé que Washington « n'acceptera pas » une répétition de telles pratiques, qui consistent à inonder le marché mondial de produits vendus à perte, soulignant un message déjà partagé avec le président Biden.

Cette position américaine trouve écho chez de nombreux alliés, qu'ils appartiennent à des économies développées ou en développement. La crainte réside notamment dans les subventions massives du gouvernement chinois à ses industries de technologies avancées, comme les énergies vertes ou les véhicules électriques, qui pourraient menacer les concurrents étrangers par un raz-de-marée de produits à bas coût.

La Chine en défensive

Les discussions entre Janet Yellen et les responsables chinois, notamment le vice-Premier ministre He Lifeng et le Premier ministre Li Qiang, ont abordé ces sujets économiques mais aussi des questions sensibles de sécurité nationale. Yellen a partagé ses inquiétudes sur les « déséquilibres » de l'économie chinoise et les implications d'un soutien militaire à la Russie, tout en réaffirmant l'engagement américain à éviter les mesures économiques « surprises » en matière de sécurité nationale. De son côté, la Chine appelle à une considération « objective » de sa capacité de production, arguant que les accusations de « surcapacité » par les États-Unis et l'Europe sont infondées.

Malgré les différends, la visite de Yellen marque une étape vers la stabilisation des relations diplomatiques entre les États-Unis et la Chine, avec une reprise de la coopération sur plusieurs fronts, dont le changement climatique et la lutte contre le blanchiment d'argent. Les deux parties ont convenu de poursuivre le dialogue sur l'excès de capacité de production, signalant une ouverture à la discussion malgré des positions parfois divergentes.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook