Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Français auraient besoin de 510 euros par mois pour vivre convenablement





Le 14 Septembre 2022, par Olivier Sancerre

Pour vivre convenablement, les Français auraient besoin en moyenne de 510 euros par mois supplémentaires. Un niveau jamais atteint par ce baromètre.


Inflation des prix de l'énergie et de l'alimentaire

Les foyers français auraient besoin de 510 euros par mois en plus pour pouvoir vivre convenablement, selon le baromètre du pouvoir d'achat Cofidis/CSA Research. Le chiffre a augmenté de 43 euros sur un an, c'est aussi le montant le plus élevé depuis 2014 et la création de cet indice. L'inflation généralisée, la flambée des prix des produits alimentaires et de l'énergie ont un impact fort sur le pouvoir d'achat, comme le constatent les personnes interrogées.

82% des Français ont observé une hausse des prix de l'alimentation, ce qui représente une hausse de 12 points par rapport à l'an dernier. 80% d'entre eux relèvent une augmentation des prix de l'énergie (+8 points), tandis que 64% ont noté une hausse des prix des transports (+21 points). Pas de doute, l'inflation est passée par là…

Pas d'achats plaisir

Et même avec cet argent supplémentaire en poche, les Français ne s'offriraient pas pour autant des « achats plaisir », relève l'étude. La somme servirait d'abord et avant tout à couvrir les frais d'alimentation (dans 53% des cas) ou d'énergie (29%). « Le pessimisme des Français face à la gravité de la situation se fait sentir à bien des égards », explique Mathieu Escarpit, directeur marketing chez Cofidis France, qui poursuit : « ils repoussent leurs projets, se restreignent dans leurs achats du quotidien et tentent de trouver des solutions pour alléger l’impact de l’inflation ».

Les perspectives restent sombres : 66% des Français estiment ainsi que leur pouvoir d'achat va refluer dans les douze prochains mois, ce qui représente une hausse vertigineuse de 29 points d'une année sur l'autre. Près de 6 Français sur 10 ont réduit les dépenses « non essentielles » au cours des douze derniers mois, et dans une proportion similaire ils recherchent des prix bas et des « astuces » pour payer moins cher.



Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook