Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Français continuent de privilégier l'épargne





Le 13 Juillet 2019, par La rédaction

Malgré des rendements toujours très faibles, les Français continuent d'épargner. Une prudence qui s'explique par une situation économique jugée incertaine.


Le Cercle de l'épargne a calculé que le taux d'épargne des Français avait augmenté depuis l'an dernier : il s'établit à 14%. Autrement dit, 14% des revenus disponibles des ménages sont convertis en épargne. Et ce chiffre devrait encore progresser, puisque la banque BPCE prévoyait un taux d'épargne à 15% en 2019. Pourtant, le pouvoir d'achat est en hausse, après le train de mesures destinées à répondre aux revendications des « gilets jaunes », ce qui devrait pousser les Français à consommer. Mais le Cercle de l'épargne constate que les ménages privilégient leur bas de laine.

Les raisons de cette prudence sont connues : la situation économique qui demeure incertaine tout comme la situation sociale, ainsi que « l'érosion des gains de pouvoir d'achat », selon le Cercle et ce, malgré la hausse du pouvoir d'achat cette année. Les Français préfèrent même laisser leur argent sur leurs comptes courants non rémunérés : en mai, 15 milliards d'euros y étaient présents depuis le début de l'année, sans que cet argent travaille ou rapporte quoi que ce soit. 

Actuellement, le Livret A est bloqué à 0,75%, alors que l'inflation devrait être deux fois supérieure. Les fonds euros de l'assurance-vie proposent eux 1,8% en moyenne, soit à peine plus que la hausse des prix. Le Livret A, le véhicule d'épargne préféré des Français, a engrangé 7,5 milliards d'euros depuis le début de l'année, quant à l'assurance-vie les Français y ont déposé 13 milliards sur la même période.



Tags : épargne

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook