Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Français et les décideurs sont pessimistes





Le 27 Janvier 2020, par François Lapierre

Le moral des Français est toujours au plus bas malgré des signaux plutôt positifs de l'économie, selon le baromètre des décideurs Viavoice. Les dirigeants non plus ne sont pas optimistes.


Plus de 6 Français sur 10 voient une dégradation de leur niveau de vie

Les résultats de ce baromètre, réalisé par Viavoice pour BFM Business, HEC et Le Figaro, montrent que malgré un chômage en recul et des résultats économiques plus convaincants qu'ailleurs en Europe, les Français et les décideurs n'ont décidément pas le moral. L'enquête a été réalisée alors que la grève contre la réforme des retraites était toujours en cours, donc dans un climat social difficile. 62% des Français s'attendent ainsi à une dégradation de leur niveau de vie dans les prochains mois, un chiffre en hausse de 7 points par rapport au précédent sondage de novembre 2019. 46% d'entre eux pensent que leur situation financière personnelle va s'aggraver (+5 points).

Du côté des décideurs, ce n'est guère plus réjouissant. Ainsi, l'indicateur de leur moral s'établit à -22, une perte de 3 points par rapport au mois de novembre. C'est un niveau similaire à celui du mois de mars 2019, alors que la crise des « gilets jaunes » n'en finissait pas de finir. Même avec une décrue du nombre de demandeurs d'emplois de plus en plus sensible, les décideurs sont 44% (+15 points !) à penser que le chômage continuera d'augmenter.

Visions opposées de l'économie

Pour 56% des décideurs interrogés, les Français doivent s'attendre à une dégradation du niveau de vie d'ici un an. Un chiffre en progression impressionnante de 19 points depuis novembre. Trois quarts d'entre eux estiment aussi que les opportunités resteront faibles à l'avenir (+1 point). Près de 6 décideurs sur 10 pensent que les politiques menées par le gouvernement contre le chômage ne produisent pas d'effets.

La moitié des décideurs jugent qu'il faut encore durcir les conditions d'accès à l'indemnisation, seule condition d'une importante baisse du chômage. En face, le grand public plébiscite le système de bonus/malus pour les contrats courts… Difficile de satisfaire des visions aussi opposées ! Les choses pourraient évoluer dans un meilleur sens pour le gouvernement quand le mouvement social contre la réforme des retraites sera du passé.



Tags : moral

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)

Comment réagir face à l'entrisme islamique en entreprise













Rss
Twitter
Facebook