Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Galeries Lafayette transforment 11 magasins en franchises





Le 27 Août 2021, par Olivier Sancerre

Les Galeries Lafayette vont se séparer de 11 de leurs magasins actuellement gérés en nom propre : ils vont passer sous le statut de franchisés, a annoncé la direction du groupe, qui ne prévoit aucun impact sur l'emploi.


Les Galeries Lafayette réduisent la voilure

Branle-bas de combat pour Les Galeries Lafayette. L'enseigne spécialisée dans la mode a annoncé que 11 de ses magasins allaient basculer en franchise (ils représentent 200 millions d'euros de chiffres d'affaires annuel). Au terme de l'opération prévu au début de l'année prochaine, le groupe détiendra 19 magasins gérés en propre et 38 en affiliation. Nicolas Houzé, le directeur général de l'entreprise, assure dans le communiqué qu'il n'y aura aucun impact sur l'emploi, mais les syndicats craignent une « casse sociale ».

Sept magasins doivent passer entre les mains de la Société des Grands Magasins (SGM), spécialisée dans l'exploitation de centres commerciaux de centre-villes. Une opportunité patrimoniale « rare », se réjouit Frédéric Merlin, président de la foncière. La SGM va ainsi s'ancrer comme un acteur « engagé » du commerce dans le cœur des villes. Trois magasins des Galeries Lafayette vont être transférés à Hermione People & Brands, qui appartient à la Financière immobilière bordelaise (FIB).

Magasins de centre-villes

22 magasins de l'enseigne étaient déjà passés sous la coupe de FIB dans les villes françaises de taille moyenne. Les Galeries Lafayette précisent enfin que le fonds de commerce du magasin d'Avignon serait confié aux affiliés du magasin de Béziers. Nicolas Houzé indique que son objectif est de continuer à faire « rayonner la marque et le savoir-faire mode des Galeries Lafayette au coeur des villes françaises de taille moyenne ».

Le patron des Galeries Lafayette, qui est aussi celui du BHV, ajoute que l'opération va permettre aux magasins concernés par ce projet de «  retrouver une dynamique locale grâce au concours de partenaires très engagés ». Pour les syndicats, cette transaction est potentiellement synonyme de casse sociale. Un comité social et économique central doit d'ailleurs être lancé début septembre, selon la CGT.



Tags : distribution

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook